Il y a quelque chose dans Alaclair Ensemble qui rappelle Movèzerbe. Pas nécessairement la saveur des beats. Certainement pas non plus les sujets abordés. Ni le son naturel produit par couches empilées. Mais peut-être seulement un esprit de groupe très fort, plongé dans le temps présent, dans lequel les membres prennent du recul face à leur passé musical pour construire quelque chose de nouveau. À mille lieux du convenu et de la routine.

Ensemble, Maybe Watson, Ken-Lo, Eman – et autres membres à temps partiel tels que Mash et Claude – proposent une galette solide, hétéroclite, où chaque pièce sort du lot dans sa façon de détonner avec la précédente.

Ainsi, ce qui aurait pu s’avérer être un défaut pour n’importe quel autre album est ici le principal centre d’intérêt. On aime le résultat final de 4,99 par sa façon de nous surprendre pendant près d’une heure, de toutes les façons possibles.

Ici, chaque couplet devient l’occasion de tester un nouveau flow, de s’en donner à cœur joie dans l’exercice de style. Des pièces comme Piles Comprises ou Les Brizasseurs de Fizzoules illustrent le talent indéniable des emcees et l’éventail très différent des aptitudes de chacun sur le micro.

Côté musical, on peut aussi constater l’éventail très hétéroclite des beats, témoignant d’un melting pot d’influences cuisinées à point. Tour à tour, Ken-Lo et Mash mélangent sonorités jazzy et funky à des recettes tantôt hip hop old school (J’tanné d’attendre, Fussy Fuss), tantôt plus électros (Alaclair, Ouin !?!).

Là où ça peut se gâter pour certains, c’est au niveau des textes, tous plus ou moins absurdes et remplis de références internes au groupe. Un genre de trip de drogue et/ou de grosse brosse mis en musique dont certaines parties sont très amusantes (Viande de chval, Nourcy), mais d’autres, plus difficiles d’approche, voire totalement inaccessibles (Lord Finesse Vs Percee P, Pour toi Michel).

Reste que ce premier disque d’Alaclair Ensemble témoigne d’un travail créatif plus que remarquable où le laisser-aller et l’absence de limites priment sur le format standardisé.

Petit conseil : promenez-vous toujours avec un petit cinq sur vous. On ne sait jamais sur quelle ligne de bus vous pouvez croiser Ken-Lo.

En concert le 8 octobre prochain au Café Chaos.

- Riff Tabaracci