Lyrics de 113 - Tonton des îles

Timal, ça fait un bail, que j'suis pas parti au pays

Voir le reste de la famille et les cousins qu'ont grandi

Après huit heures de charter, me voilà enfin sur mes terres

J'suis déboussolé par le décalage horaire

Accueilli comme un homme d'affaires,

laisse-moi porter tes sacs frère

Direction la basse-terre, Pointe-Noire la case à grand-mère

On ti'punch comme tradition, j'ai dit "Non merci tonton"

Et lui m'a répondu Tu t'crois encore en métropole, garçon"

2, 3 jours, j'me suis mis dans le bain

Un p'tit caleçon de bain, pour les plages et les friapins

Pour faim exotique j'ai dégusté les plat typiques

Colombo, court-bouillon poisson et cabritt

Pour fêter mon arrivée, seul, j'suis parti zouker

Kolé, serrer sur le dernier tube de l'été

Touriste de passage "Gué ti français la" pour le voisinage

Et toujours cette question, "alors, à quand le mariage ?"

Cette manie de maquerellage, ça date depuis l'esclavage

Au temps de la rue Case-Nègre, les racines de mon village

J'étais venu pour me reposer, mon séjour trop mouvementé

Y'avait trop de chose à faire, j'ai pas vue le temps passer

REFRAIN

Quand j'suis arrivé on m'a dit bienvenue au pays"

On m'a dit aussi que j'avais perdu les traditions du pays

Je ravis de revoir les cousins et les cousines qui ont vieilli

Trop longtemps en France je crois bien que ma place se trouve ici

Boissart, Bergevin ça c'est mon bled cousin

Visit à la Soufrière en passant que ti chemin

Dans les transports en commun serrés tous les uns contre les autres

Sur un air de biguine, pour aller d'un point à un autre

Ici la drogue légale c'est la zeb locale

Sous le soleil tropical tu risquerais de lui faire mal

Allongé sur une des plages sous un palmier

En train de siroter un jus de noix de coco glacé

En pensant à la famille élu tonton des îles

Mais qui côté ou ko vin A.P. j'crois bien que j'viens des antilles

Aéroport du raijet, les vacances sont terminées

L'avion va décoller, j'suis le dernier à embarquer
Chargement de la playlist...