Lyrics de 3e oeil - Hymne à la racaille

Boss One

Je lâche des rimes qui laisseront en éveil la racaille du Mail à Marseille

Que ma merde paye qu'on fasse la caille guy

Car sans y'a pagaille, c'est plus pareil, une cloche n'attire pas les tchaïs

Voici donc l'Hymne à la canaille de France

Les mauvais garçons qui s'en balancent, ceux sur qui la guigne signe sa marque

Et laisse tant de traces, si on fout le bronx

C'est qu'on trouve pas place, je suis un de ceux qu'en boite on ne laisse pas rentrer

Ceux qui n'ont pas la geule du client

À croire que sur mon front il est inscrit à pointer, à force ça devient trop chiant

De voir ce John Rambo jouer les baraques pointer sec

Pas moyen de l'endormir c't'enculé fait trop le mac, à chaque fois

qu'il me dit y'a pas moyen avec un air narcoit, fier j'ai trop la haine envie de le brûler

J'aimerais bien le voir à terre ça m'intrigue de savoir ce que ça fait 120 kilos

Morfler, bouffer le sol après tout je m'en bat les ...

T'y a des ordres et c'est ton patron qu'il faudrait giffler d'abord où il est

Appelle le j'ai à lui parler et mec laisse tomber on va pas se gâcher la soirée pour ce petit PD.





Refrain

Hymne à la racaille de France, hymne aux mauvais garçons qui s'en balancent

Ceux sur qui la guigne s'achargne avec hargne et fait tant de séquelles

On aurait voulu s'en sortir, fuir ne pas signer de VSL, hymne à la gloire de la racaille

L'equipe, les mecs avec qui on partage tant de peine et de joie,

sur qui on peut compter, au cas où il y a Haja

Fier derrière son groupe comme l'est Marseille pour l'OM

9.9 année du 3 c'était prédit par nos bonhommes.





Mombi

Tu resteras quelqu'un de respectueux comme la tradition (le) veut envers ta famille

Jamais renier tes origines meme sous l'emprise de la famine,

(Trop d'affamés aux tristes mines) gâcher une amitié à cause de l'argent

Comme FF tu resteras nature dans ce dur metier,

Même si c'est pas évident qu'on vive dans ce qu'on appelle zone DSU

Quartier défavorisé parents toujours déçus, pour s'échapper d'en dessous

On ira chercher au dessus, et si on te demande d'où tu viens dit leur : "te casse" !

Je porte le drapeau des miens qui vient des quartier Nord de Mars "favélas", tu le reconnais là ?

Juliette Oscar comme Faf trop de Rage hélas, qui te parle de vie de rêve

Plutôt une vie de crève, on aimerait tous brasser des lias sans perdre la face ni attendre

Que les choses se tassent, chaque cité à ses problèmes mais tous idem.

Dans les commissariats trop de ripoux jouent les cordons bleus,

Cuisinent nos frères pour qu'ils ne vendent et s'éventrent entre eux

J'en place une pour ceux qui font parler d'eux,

Les vendeurs de shit qui rendent fous ces charlots en "combi" bleu.

Actes signés, revendiqués...





Refrain





Boss One

Je suis de ceux que 30% d'enculés voudrait bien voir virer de ceux

Qui squattent et pompent sur les escaliers de ton palier

Ceux sur qui tu met des étiquettes d'immigré mal élevé

Des mal aimés de cette société d'enculés qui pendant des années nous ont bernés, oublié

Aujourd'hui si on fout la merde c'est pas que de notre faute

Allez pleurer du coté de l'assemblée qu'ils assument et arrêtent

De nous leurrer nous faire passer pour des mecs nés pour tout brûler

L'Elysée suit de près la montée de la violence dans les cités, qu'est ce qu'ils font pour nous ?

C'est pas aujourd'hui qu'il faut se réveiller, mais mieux vaut tard que jamais,

La nuit tombée on compte nos morts assassinés par polizeï

On se sert les coudes en cas de coup dur et ça risque pas de changer

On est soudé, solide et solidaire comme des mousquetaires

Ce genre de mecs qui te laisse jamais en galère,

On part pour tous revenir ou tous y rester, même en cas de guerre

On laisse pas de victimes au combat, tu sais la devise au quartier c'est

Je suis près à mourir si toi tu l'es pour moi soit de ceux

Fier de leurs origines, pas comme Norbert qui hier s'appellait Abder

Je représente tous ces mômes qui se reconnaissent dans ce qu''on dit

Ceux qui fument, écoutent le squad et se disent c'est ainsi que va la vie.

Chargement de la playlist...