Lyrics de 3e oeil - Planète Hip Hop

Jo popo

89 j'fais non entrée dans la cour du rap

Première prise de mike

Sid aux platines, moi et mes premiers raps très énervés à l'époque

Mais on y croyait dur comme ROC, tous motivés à bloc

Rakim était le tueur de l'époque

Au local du centre on y passait des heures et

Des heures à écrire et répéter pour être à la hauteur

Même si dans la quartier on était la risée de tous ces moqueurs

Qui se marraient sur nous et nos dégaines de bon coeur

Aujourd'hui je m'sens perdu sur cette planète Hip Hop

Ceux qui sont au top ne sont pas forcément ceux que j'respecte

Un monde à part où la plupart sont des faux-culs

Mon équipe, c'est FF, si tu nous aimes pas, FUCK YOU !

Une planète de dingues où être brave c'est creuser sa tombe

Si je recherche l'amitié des autres, laisse tomber

Chacun fait son BEUZ, son BIZZ

Défend se base et les siens à sa guise

Le Hip Hop divise, fout les tiens, les miens en crise

Quand on s'croise c'est tendu il est bien loin

L'temps de peace, love, unity, sur ma vie

J'ai fait mes comptes et rien ne va plus en 2001

C'est chacun son cul





Boss One

Je suis de ceux qui pourront en parler à leur gosse en tant que Hadiss

Leur dire comment c'était méchant de 87 à 90

Quand c'mouvement n'était pas infecté de Rhaliss

L'état que nous mettait NWA avec FUCK THE POLICE

Peu de temps après j'imitais Grand Master Flash

Délivrais à mon tour mon message

Partageais mes journées mes nuits avec ceux qui prenaient le vieux port en otage

On n'se souciait pas de savoir qui était underground et qui ne l'était pas

Tant que t'avais la dégaine qui gênait le voisinage t'étais des nôtres

On était beaucoup plus revendicatifs

Si tu faisais de la merde on te huait, maintenant on te kiffe

Bref, j'ai en moi en mémoire des moments intenses

Compte sur Djel pour me faire rêver sur des morceaux des anciens

J'te parle de c'temps où Tupac et Biggie c'était de la merde

Devant Big Daddy ou P.E., EPMD, Kool Mo Dee, Biz Marky, Eric B

C'temps où jouer à l'Elysée Montmartre équivalait à Bercy

Où on respectait la zulu Nation de Mars, Bruxelles, New-York ou Paris

C'temps où Tim Bog faisait trembler Compton.

On bougeait sur Digital underground ou Boogie Down

C'temps où mon frère avait de faux airs de Flavor flav

On dégustait Rob Baze dans ses caves.

Chargement de la playlist...