Lyrics de Akhénaton - Je combat avec mes démons

Le dénommé Stan veut que l'on tombe dans le panneau.

Mais je combats le démon comme le Seigneur des Anneaux.

Enfant déjà mon esprit était en scission.

Un jour, il s'est dressé pour lutter contre mes visions.

Un soir, je rentrais de l'école, il y eut un déclic.

Au fond de ma personne s'éveilla un être mystique.

Je faisais des paris stupides avec moi-même,

Qu'importait le thème, il fallait que je mène.

À bien la mission, déchiré tel un tissu

Comme si mon existence dépendait de son issue.

Si tu regardes à gauche, tu vivras heureux.

Si tu penches à droite, tu mourras jeune et miséreux.

Et je rentrais à la maison, le chemin était le test.

20 minutes durant le visage tourné vers l'est

Et quand je me couchais après le bonsoir de ma mère,

J'essayais de voyager jusqu'au fond de l'univers.

Je les ai vu de mes yeux, les planètes, les galaxies.

Sana jamais joindre la limite, je m'assoupissais puis

Je me dis aujourd'hui que c'est bizarre

Qu'à cinq ans et demi on réalise que l'univers est infini.



Tout les matins, le réveil était le même.

Brutal, je rêvais de voler au-dessus des plaines

Et dans les airs à mon plus haut points mes ailes se coupaient,

Sur une table mon corps s'écrasait.

Le mythe d'Icare n'est pas loin, signe divin ?

Je n'en sais rien mais il est maître du destin.

Moi, seul sur mon rocher je transpire.

Dans ma lutte sans merci pour mieux lui obéir

Je combats avec mes démons.

Toute mon enfance, ils ont essayé de m'enlever,

De m'attirer, sans succès, j'ai résisté.

Athée, j'ai mué, pour devenir un être ultra-mystique,

Un métèque de confession islamique.

Et par la voie du seigneur je peux atteindre les limites

Que jamais je n'aurais espéré joindre si vite.

L'abstraction, de la solidarité des barrières.

Transformer une pièce aux dimensions d'un univers.



C'est pourquoi je fus capable de m'enfermer dans ma chambre

Des heures et d'en faire le royaume des Ombres.

Laconique car l'excès mène au scandale.

Un spartiate traversant le désert du silence en sandales.

Je suis allé en enfer

Pour collusion avec Eblis, complicité dans ses affaires.

Le reproche est grave, sans me faire prier

J'ai donné mon amitié à des esprits meurtriers.

J'en suis revenu en ayant appris deux choses:

L'enfer est sur terre, le blanc, le noir ne sont pas rose!

Dans ce cas, la part de raison est intime ainsi

J'ai très bien compris tous les mécanismes du crime.

J'ai été puni en tant que fidèle décadent

Pour avoir trahi la 27e nuit sur Ramadan.

Mais j'ai une arme contre ça,

La capacité que j'avais de réciter des fables à 18 mois.

Dieu et moi avons fait un pacte

Et chaque fois que le don qu'il m'a fait est salit par mes actes,

Il m'envoie brûler en enfer pour les jours où j'ai trahi.

Que ceci soit pour la vie écrit et accompli,

Je combats avec mes démons.
Chargement de la playlist...