Lyrics de Akhénaton - Mes soleils et mes lunes

Akhenaton

Pour mes soleils et mes lunes, j'enmporterai, tous les soleils et les dunes

Tous les palais, les jardins, l'or ? vu dans mes sommeils et mes plumes

J'rendrai aux nues, la pluie d' étoiles qu' est tombé sur terre

De la voute céleste, moi sommaire mère poussière assise sur la croûte terrestre

Regard nébuleux ; car mes songes portent aux éthers

Point d'vue fabuleux ; insuffle l' air neuf, pur au coeur d'mes feuilles et mes vers

mansarde ouverte sur une cité d' lumière, l' horizon s'perd sur

Des tours et des dômes paisible hâvre de paix pour des femmes et des hommes

Pour vous j' porterai un source pure, jaillie d'un rocher

Qu'jamais l'aventurier n' a touché, ni l'aîné pour ses soeurs et ses frères

cavalier, fier, porteur d' amour au fond du Cypher

Chacune de mes prières, sert Dieu, perd maudit Lucifer

Dans la soie d'Samarcande, j'envelopperai mes douces pensées pour vous

Et votre mère panserait toutes mes blessures au coeur d'mon âme et ma chair

N'voyez pas l'univers, comme une frontière entre l'sombre et le clair

Le sabre et le clair, catégories, des classes comme le notaire et le clerc

J'poserai au dessus d'vos têtes un bouclier fait d'cuivre et de fer

Où Dieu scellera notre union éternelle comme le tonnerre et l'éclair

J'dépose ma vie à vos pieds j'n'en ai qu'une elle est chère.





Refrain (x2)

Sako

Pour mes soleils et mes lunes,

Je ferai du futur une épure simple de lecture

Chasserai la peur et ses brumes

Pour que vos rêves restent ce refuge que le ciel murmure

Je paverai les rues d'élans de mon coeur pour que vos pas soient surs,

Parce que chaque jour se fait rude par nature.







Sako

J'rentre de les deux pieds dans la tornade de mes nerfs,

Entre la plume et la pierre ma prose loge, esseulé j'ne sais quoi faire,

J'éppelle votre nom entre 1000 qui m'viennent aux oreilles,

Egrène le temps plus précieux qu'une pierre rare, lumière rare,

Génère une rare paire, j'parle du cerveau du pieux, et d'ses deux hémisphères

A l' ombre de sycomores ! on philosophera sur la genèse et ses mystères

Comme un jeune faon pris par un aigle entre le bec et les serres

L' entrave et le fer, j'verrai vos chaînes et j'viendrai pour les défaire

J'lèguerai au fond d'une armoire un recueil métaphorique

Comme un adoubement, célébrant une nouvelle génération poétique

Un hiver un d'ces mois rude, ou l'blizzard, glace les rivières

Mon sac sera remplir de dattes et d'vent du désert

D'un rayon d'pulsar, d'une galaxie qui décline sous l'poids des âges

S'écroule sur elle même, j'conterai cette histoire pour qu'elle-n'aime

Longtemps reclus, dans l' fort discipline ascétique sévère

Difficile comme discerner, la démarcation entre le ciel bleuet la mer

impact frontal et pontage, d'ou contact polaire

Nos yeux s'croisent, comme les hauts jets d'matière au dessus des taches solaires

Cette strophe, bien plus qu' une lettre vulgaire

Révèle une différence majeure, comme celle existant entre le sable et le verre

Levons nos coeurs à la gloire de lampes dans le jardin secret des pères

Ou chaque seconde, passée, voit une pensée adressée à ses perles.

C'est une pensée adressée à mes perles.





Refrain (x2)

Sako

Pour mes soleils et mes lunes,

Je ferai du futur une épure simple de lecture

Chasserai la peur et ses brumes

Pour que vos rêves restent ce refuge que le ciel murmure

Je paverai les rues d'élans de mon coeur pour que vos pas soient surs,

Parce que chaque jour se fait rude par nature.

Chargement de la playlist...