Lyrics de Akhénaton - Prométhé

Au début il y avait la terre, la mer et le ciel,

Des forêts verdoyantes et des rivières de miel,

Des fruits d'or poussaient sur les arbres.

La vigne s'enlaçait discrètement sur les colonnes de marbre.



Où nichaient des oiseaux de toutes espèces,

Dans un ballet sempiternel, c'était une pièce

Mise en scène par un maître parfait.

Et dans ce tableau l'homme fût élevé,



On racontait que si l'Eden fût l'écrin de ce monde établi,

L'humain devait être le rubis qui l'avait serti.

Peut-être à sa première heure,

Lorsqu'il n'avait pas peur des choses qui meurent,



Le bonheur était une somme de choses simple d'une vie,

Dans un état appelé harmonie,

L'homme prospérait, le monde embellissait.

Dans cet ère de paix le roi s'appelait Prométhée.



Prométhée était comblé car il ne manquait de rien.

Protégé de Dieu, et respecté par les siens, mais

Une nuit dans ses rêves, Eblis le visita

Et lui demanda "Dieu est-il plus fort que toi ?"



Lui offrir un coffre renfermant tous les malheurs

Et lui insuffla la haine et l'envie dans le coeur.

Le lendemain fût le premier jour triste sur la terre.

Prométhée assassina son propre frère.



Lui ravit ses biens, enleva son épouse,

Réduit en esclavage les tribus au nombre de douze.

Il leva une armée forte et robuste

Pour gouverner d'une manière cruelle et injuste.



Se croyant immortel, il fit tuer

Tous ses fils qui un jour auraient pu se soulever.

Il fit bâtir une tour, élevée jusqu'au cieux.

Armé de son arc, il partit faire la guerre à Dieu.



Beaucoup d'hommes aujourd'hui sont les descendants

De Prométhée, et de sa vision ont hérité.

Ils nomment ça un détail, sans scrupules ils taillent

À leur peuple une véritable peau de bétail.



Un exemple de plus, que l'histoire lorgne.

D'exploitation de l'aveugle par le borgne

Et si la vie terrestre est un verre d'eau de Javel.

Pourquoi tirer des flèches dans le ciel de Babel ?



Tous ces drames, ces actes infâmes pour le trésor de Rackham.

Ils ont fait pleuvoir du feu sur la patrie d'Abraham.

Autant en emporte le vent du désert,

C'est Cerbère aux enfers que Prométhée dessert.



Cher est le bonheur car pieuse est la piste.

À quoi bon être le roi quand on est riche et triste ?

Les âmes s'évaporent loin de la terre.

Le temps s'écoule, les palais s'écroulent, deviennent poussière.



Prométhée, hier, demain, premier humain,

Chef d'une meute aux royaumes des chiens.

Qu'il paye la folie de ses actions

En attendant dans la douleur, la résurrection.

Chargement de la playlist...