Lyrics de Bisso na Bisso - Bisso na bisso

Huit tête gre-nés, super stars au pays, huit fous nourris au foufou

À la fête le Bisso envahie, fous ton foutu son à fond, qu’on brûle le bal

Double S, M’Passi, Ben-J, MystiK, Ärsenik et 2 Bal

Afro trip, rap sauce ngombo, frappe tes mains sur le bongo,

Tape de Paris jusqu’à Bakongo,

Des trucs Bossa Nova, souk, soukouss à la rescousse,

Le groupe qui a l’époque foutait le dawa



Mmmhhh j’me rappelle des jumeaux il y a une vingtaine d’années

Avec leurs locks dressées et pareillement sapés,

C’était mapassa, en place du MA3

Pour le Bisso Na Bisso, du rap 100% afro, toujours parés,

Prêts pour un show pro, syncro,

G.Kill, D.O.C. dansait le Ndobolo

L’histoire de ses frères, les 2 Bal Niggets

A marqué des générations entières pour la famille du





BISSO NA BISSO...





Y’avait Calbo dans Bisso, c’était le grand Wandou, Lacoste et reo,

Le dérangez pas surtout 100% Congo,

Weston crocos, coqués les coucoune comme Rocco,

Ils escroquaient les gos, plein de triques dans l’ego,

Kovo libenguélé, Ärsenik, na sik ya mindélé

Je me souviens de son show, il était n’golo,

Très souvent ils chassaient pour le n’golo n’golo



- M’Passi, vraiment dans mon souvenir toi aussi tu faisait partie de ce groupe là, non ?

- Oui la musique était vraiment bonne

- Ah, dommage que tu ne sois plus la même

- Oh, tu insinues que je ne suis plus belle c’est ça ?

- Ce n’est plus comme à l’époque où on s’est connu sur ce fameux zouk

- Viens, on va danser maintenant, là tout de suite

- Allons-y ma chérie





BISSO NA BISSO...





Connais-tu l’histoire de Passi et de son cousin LINO ?

Tous les deux faisait partie du Bisso Na Bisso

Passi était celui qui pouvait choper des meufs en lot,

Chacun de ses pas était synonyme de cadeau



Lino, un véritable escroc, trafic de lingot, trafic même les mots,

Un mauvais delmo, qu’on aimerait maudire,

Et dire au parents que Bisso c’était pas du pipeau,

Les jaloux ne pouvaient même pas leur tourner le dos,

Ce groupe était tellement fort, qu’ils créèrent une démo.,

L’Altesse, le double S, et le poison, c’était chaud,

Balancez vos te-cos, de tous les té-cos

Té-sau, à la vue de la gombo ce-sau,

Dans les villages ils traînait qu’entre sse-sau

Un véritable gang congolais, aussi beau qu’un coucher de soleil

Qui réveillent nos pensées au





BISSO NA BISSO





On dit qu’une clique comme ça n’existerait pas sans mister Mystik,

Fer de lance, tacticien, pique sur le mic, tique,

Avec l’accent l’axe central, le Tchoukouroukoundou

L’animal fétiche en compagnie du sorcier Wandou,

Petit mais costaud, ne la ferme jamais, cause trop,

Toujours une histoire, une blague, à finir raide à l’hosto, j’te jure

Ah, Mystik, hé !! Un vrai bandit. Ah Mystik, hé !!



Il s’appelait Loubayi, Benji, au pays dansait loketo,

Comme Clothère il aimait les Baketos,

Dans son secteur, c’était le pasteur, sa case est marron,

Pour lui écoute le coup de clairon

Regarde-le, 1m90, bien rasé, malpropre, toutes les schhh... à sa ké lé lé

Il aimait être à la "iné", braillé, sa moustache affinée



- Ah vraiment Passi...Ah vraiment j’aimerais danser le Bisso encore beaucoup

- Mais jusque dans la tombe on va danser, non ?

Chargement de la playlist...