Lyrics de Complys - Au mauvais endroit, au mauvais moment

Yo je feel une track Fuck Up

Stun Samedi , il est environ 11:30

J'étais parti pour rejoindre un de mes bons amis

On se tappe plein de films sortis

Je vois mon pote, wassup

On marche, on décide de prendre un raccourci

On se serait cru dans une ville fantôme

C'était sombre, j'avais un mauvais présentiment

J'étais stressé je me ronge les ongles

On a vécu l'enfer

On était témoin d'une bavure policière

Les flics ont shot le gars par derrière

On a tout vu mais ce n'est pas ça le pire là-dedans

C'est que les flics nous ont vus

Il a fallu courir s'enfuir

On s'est séparé on s'est perdu

Ils m'ont ratrappé, ils m'ont battu

J'étais perdu, mon pote s'en est sorti

En sortant par des 'tites rues

J'étais menotté, j'avais dû tapper sa bouche

Je ne pouvais pas dire un mot, je ne pouvais pas parler

J'étais magané, il était pour me tuer,

M'enterrer, j'étais en danger

La seule chose qui me restait à faire c'était prier, prier



Refrain

Au mauvais endroit au mauvais moment, témoin gênant

La rage en terre saine, fallait qu'il se pousse en courant

Au mauvais endroit au mauvais moment

Témoins très gênants, leur seul moyen de fuir

Courir est de partir les jambes devant



Mon ami s'est faite prendre, moi je courais

Je tremblais, comme un morceau de viande

Dont les chiens en arrière couraient

Qui jappais Woof Woof !

Grâce à mon flair il a fallu que j'opère

C'est une question de survie, fallait que je trouve mes ...

Pour sortir mon pathnais au plus vite

Je délasse mes shoes vite, je me cache derrière un arbre

Puis je neutralise un flic, que baby, je prends son insigne

Son habit, je déglisse son arme puis, je passe pour lui sur le CB

Je me grouille, je prends son auto de patrouille

Je pense à mes couilles

J'ouvre le coffre, je fouille, que que je vois

L'arme du crime et des douilles

Le corps mort, sa dépouille, je m'agenouille, je fais une prière

Chargé à bloc le révolver

Je ferme le coffre arrière

J'ouvre la porte, je start l'auto

J'accelère, je défonce une barrière

J'entends les sirènes sur l'autoroute

Fallait que je me pousse



Refrain



J'avais la chienne, fallait pas qu'il me prenne

Je vois un barage, je prends le poivre de Cayenne

Puis je freine, je rampais, ça sentait mauvais

Pendant que les popo me trackait

J'en profitais pour courir dans un champs

Toujours en mouvement

C'est que j'entendais ce n'était pas des balles à blanc

C'était stressant sueur au front

Trop de pression, pression

J'étais dans une mauvaise situation



Je suis tellement nerveux que le coeur va m'arrêter

Je ne sais pas où on m'amène, j'ai les yeux bandés

Je me demande c'est qui la personne qu'ils ont tué

Pourquoi ils l'ont tué ?

On était témoins gênants, on a brûlé leurs plans

C'est effrayant le sentiment que tu as

Quand tu sais que tu vas mourir

Je me préparais au pire, je gagais juste

Que mon pote vienne me secourir

Mais là je n'avais pas le gout de rire, pas pentoute

Je n'avais vraiment pas le gout de rire stressant



Refrain

Chargement de la playlist...