Lyrics de Dubmatique - Mémoire
Écoutes : 31665

Enfant à l'instar de mes amis nous n'avions aucune idée

De ce que nous cachait la vie

De nos jeux interdits, à nos premières sorties

Nous étions constamment prêts à relever tous les défis

Bercé par les souvenirs mon esprit reposé peut revenir

Au bon vieux temps

Ces précieux moments, qu'est-ce qu'on a pu rire

L'époque des habits griffés, des bandes, des premières soirées

Des premières amourettes, des rendez-vous galants au café

Qu'en est-il de nos passions

Les avons-nous vécues

Ou tout simplement laissé échouer

Vingt ans après, je me pose la question

Miroir dis-moi la vérité j'aimerais savoir



Refrain



Car sans cesse je revois cette ambiance collégiale

Le sport après les cours entre copains c'était vraiment génial

Vaillants comme de fiers soldats, on jouait les rebelles

Rêvait de cinéma changeait incessamment de modèle

Lancé sur le chemin des études

Je quittais la maison comme d'habitude

Sans la moindre inquiétude

Charmé à l'idée de retrouver nos couloirs familiers

Sous les platanes, partager notre amitié

Pour un instant j'aimerais revenir en arrière

Le temps d'un éclair, les bras ouverts

Rire de mes premières lectures, de mes premières aventures

Qui ont fini toujours au pied du mur je vous le jure

Que l'indifférence y avait une place prépondérante

Chez les parents on oubliait souvent qui payait les rentes

On croyait dur comme fer, pouvoir refaire le monde

Sautait les étapes, commettait certains gestes immondes

Les conseils entraient par une oreille pour ressortir par l'autre

Jusqu'à ce qu'on comprenne que tout n'arrive pas juste qu'aux autres

Mais malgré tout on s'amusait comme des fous



Refrain



Les relations étaient saines, pas recouvertes de caoutchouc

De nos jours, la beauté devient de plus en plus artificielle

Les jeunes filles, très tôt, rêvent de ressembler aux top modèles

Les priorités ont beaucoup changé avec le temps

Les services sociaux, la santé ne sont plus importants

La seule chose qui compte est de faire et faire de l'argent

Au point de briser certaines amitiés, d'écraser des gens

Mais en fin de compte nul n'a vraiment le choix

Au système tu t'intègre ou au final, il te désintègre

Vingt ans après on constate en émoi que les premières personnes

À qui on avait dit crois en moi

Pour la première fois ne sont plus les mêmes

Devenues les plus lointaines, ça me fait de la peine

Tandis qu'autour de nous tout s'accélère je perds mes repères

Qu'est-ce que l'homme a fait de la vie sur terre ? Son enfer, que faire ?

Sinon remplir son coeur de "je me rappelle"

Le bonheur des pas immortel mais la vie est belle



Refrain

Chargement de la playlist...