Lyrics de Dubmatique - Tout a tellement changé

Plus de cinq ans déjà que je n'ai plus de tes nouvelles

Que je te cherche, mais en vain, tu ne retournes pas mes appels

Pourtant c'est bien toi qui disait que rien ne nous séparerait

Que notre amitié était de celle qui toujours durerait

On nous surnommait "le Duo magique", "les inséparables"

Pourquoi certaines fautes demeurent-elles irréparables ?

Je nous croyais à l'abris de tout racontar

Que nous avions dépassé le stade des oui-dire et des "J'ai cru voir"

Mais les événements et le temps changent les gens

J'ai pu le constater et j'avoue que cela déchire en dedans

Voir tant d'année tant de souvenirs enfermés

Tant d'instants partagés, qui pour un malentendu vont s'évaporer

Qu'aucun jour ne passe sans que je pense à toi

Que j'aimerais tant que tu redevienne comme autrefois



Tout a tellement changé, ton attitude n'est plus la même

Comment résoudre une situation dont on ignore le problème ?

Je n'ai pourtant pas changé, mes sentiments restent idem

Tu deviens méconnaissable... n'est vraiment plus le même



Nos amis communs n'arrivent toujours pas à le prendre

Pourquoi les choses ont tellement changé, c'est à rien n'y comprendre

J'ai l'impression que c'était hier encore au studio

Que tu m'impressionnais par tes capacité à l'impro

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes

Jusqu'à ce que nos routes se séparent

Et que notre relation devienne sombre

Ombragée par la jalousie extérieur

Qui ne les affecte point puisque de pierre est fait leur coeur

La soeur du malin se nomme hypocrisie,

elle détruit les gens sans leur envoyer le moindre avis

Si tu vis pour les autres, tu deviens prisonnier de toi-même.

Le mal se met à te ronger comme l'incurable gangrène



Il est vrai que mon emploi du temps est devenu plus chargé

Que de moins en moins de temps j'ai eu à te consacrer

Mais je me suis tellement battu, peut-tu me reprocher

De vouloir profiter de la vie que j'ai toujours voulu mener

J'ose espérer que ton travail soit récompensé

Et qu'à ton tour, d'une reconnaissance tu puisses bénéficier

Que chacun de tes rêves de réalisent...

Je me rappelle, tu rêvais de construire ta maison sur une banquise

L'amitié est plus forte qu'un orgueil mal placé

Que des vipères qui ne vivent que pour voir les gens se séparer

De plus tu connais mieux que quiconque le fond des choses

Je suis loin d'êtres un pacha, mais j'arrive à vivre de mes proses

J'en pose une, pour tous nos bons moment passés

En espérant que ta mémoire, ils ne puissent jamais s'effacer

Chargement de la playlist...