Lyrics de Faf Larage - Le republique français

Est-ce que je vis sur une autre planète ?

Du haut de mon 5ème étage, une fenêtre

Vise mon assiette pas de steak,

J'obsèrve mes prpres règles, essaie de m'en tirer

Avec du bien et rester honnête, c'est pas la fête tous les jours

Gaffe au contre coupsdans l'état d'esprit où je suis

Je passe pour un fou, discute de droite à gauche

Et confronté à la haine, pas la peine de péter les vitres pour un 'blème

Les mens ne semblent plus stimulés, là où qu'ils se trouvent

Un taux de suicide jamais égalé, j'peux rien pour eux, et

Je prie pour les miens et, espère un lendemain saint et,

Sans parti raciste pour les condamnés, "et mec, t'es à côté d'la plaque là"

Mais tu délires ou quoi, regarde autour de toi

Tout n'est qu'hypocrisie, tu me suis, je suis le seul

Simple, raisonnement, rien qu'avant,

Je pense et je paie les pots cassés, je mens ?

Tu vois 5000 balles, au moins j'étais dans le costume du mec dans les rangs





Refrain

Et là je vis où, dans un monde étranger

Dans un pays où je paie les pots cassés

Citoyen, si je suis dans la merde

Efface, conscient des problèmes, la rapublique peut bouger

Et là je vis où, dans un monde étranger

Dans un pays où je paie les pots cassés

Citoyen, si je suis dans la merde

Efface, conscient des problèmes, la rapublique va s'installer





Je vois où tout ça me conduit et ça me plaît pas du tout

J'suis un mec moyen, un job moyen, un salaire moyen, ma meuf moyen

M'en tirer y'a pas moyen, un français moyen, j'ai pas de moyen

J'ai été conçu pour être moyen, payer l'État tu es fou

Moi y en a pas avoir de sous, arrête tout, j'ai trop payé et,

Putain l'État, c'est moi, fils, tout ce que donne pour ça

Je devrais être roi, et vois en moi, un citoyen normal

Soudain éveillé, vote pour un gouvernement qui ne cesse de m'enfoncer

Y a un hic là, je m'inplique lourd comme une barrique

Aux yeux des aveugles qui laissent faire trop de "tmenik"

Situation critique, fini les merguez frites, tandis que les gars en haut

Se pavannebt dans les restos chics, ils gagnent trop de fric

Profitent, parlent de crise, moi quand j'ai la trique,

Je me tape que des boulimiques, et ça aussi c'est la merde,

Avec le stress ont fait n'importe quoi, bouffe n'importe quoi

Et on devient n'importe quoi, vis devant la télé, squatte,

Regarde n'importe quoi, des modèles qui n'existent pas

Autorisés par le pouvoir, boire un coup pour oublier le tout

Si t'as pas de chance, tu finis dans le gouffre,

Au bout avec un pot de vin défoncé sur le trottoir

C'est pas le même pot qu'il touche sous la table





Refrain





Du coup, j'ai tout lâché, envoie chier, j'ai eu les huissiers

Que j'ai dégagés à coups de pompe dans le nez, ouaaaih

Je me sens mieux à présent, au RMI et je remercie mes parents

Qui m'aident de temps en temps, tu sais la famille c'est sacré

Respect, si elle est pas décimée dans ce merdier, grâce à Dieu

J'ai eu de la chance et je me plains pas, j'ai pris conscience

Et réalisé où étaient mes droits, je fais avec ça, dans ce monde où tout est pourri

Où la loi est profit, vois les autres pays, les gosses meurrent pour un rien

Pour des idéaux où le seul idéal sûr, c'est la paix et combien,

Es-tu prêt à perdre pour que ça cesse, toi le plein aux as, fais ton Biz

Sur la misère, trafic d'armes, d'organes, rmèdes périmés,

Un putain de marché, on est tous dépassés, et fait l'impasse sur ces magouilles

La poudre aux yeux, on nous embrouille, et si tu réfléchis trop à ça,

Ça te fout la trouille, j'accèpte plus, j'suis exclu, mais j'ai plus peur

J'accueille plus les mauvaises avec stupeur, je canalise mon énergie

Essaie de rester positif, localise le mal et réagis sur le vif, fils !

Chargement de la playlist...