Lyrics de Fdy Phenomen - Le respect

Je m’appelle bip bip, j’ai 16 ans.

Mon grand frère est connu de tous les bâtiments

Celui qui me touche connaît son châtiment

Forcément tout le monde me parle gentiment

Quand il manque du shit dans la boite à chaussures

Direct, il me cherche quand il rentre

J’avoue j’fais du chiffre en gazant

Sur des étrangers clients

C’est mon frère, quel mal y’a là dedans ?

J’guette quand j’dis bonjour aux gens,

Un pote à mon reuf’ disait que c’était vexant

Nique cet ancien et les autres !

C’est pas eux qui me donnent à gé-man, non !

Laissez-moi j’trace mon hégémonie.

J’croise FDY : va t’coiffer

Qu’est ce t’as râpé aujourd’hui ?





Refrain

Fais belek ma couille

Ici peu de gens bafouillent

Et ton âge, on s’en bat les couilles

Fais belek ma couille

Ici peu de gens bafouillent

Et ton frère, on s’en bat les couilles !

Fais belek ma couille

Ici peu de gens bafouillent

Et ton grade, on s’en bat les couilles





Après avoir emprunté des piles à Auchan

J’rentre chez moi pèpèrement

Quand j’vois un truc bandant

Une meuf présentablement sortable.

J’kalte pour lui demander son portable

C’est là qu’elle tape ses chichi

Joue les grandes dames de façon poliment insupportable

Donc, je la traite de vieille raclie

Gros connard qu’elle me dit

Tout simplement, je lui ai pété deux dents

Quand je la vois qui court vers mon bâtiment

Je la retrouve chez moi larmoyante

Près du pote à mon frère, l’arme sortante

Le temps que je comprenne

Que c’était la petite sœur, elle crie : c’est lui !

Mon reuf’ m’a saisi, j’ai morflé toute la nuit

J’avais perdu le respect, le grossiste à mon reuf

Et surtout le loyer de jeudi





Refrain





Pour rembourser mon frère et les dents,

J’ai trouvé un stand aux puces

J’rends la ghet élégante

Mon patron surveille sa sape

Comme s’il vendait du Saint-Laurent Yves

Avec son gros bide et ses 45 piges

Il m’a carot’ la semaine dernière

Tout ce que j’ai vendu pour cette pince

J’ai pris le même salaire !

Il parle mal, il continue

J’lui brûle ses Hilfiger Tommy

J’suis là, j’répertorie les sapes par taille

Quand il me dit : hé, p’tit merdeux ! p’tit quoi ?

Grouille toi, va m’chercher un café !

Je l’ai regardé, je lui ai dit : t’as craqué, toi !

Il m’répond : tu crois que je suis ton pote !

Et moi que j’suis ton valet !

Passe-moi ma maille que je me barre

Avant que je te chicotte

Il m’a tèj dix keus’

Il a du me prendre pour une chochotte

J’lui ai shooté son gros bide

J’suis parti avec la caisse et mon respect

Le temps qu’il reprenne son souffle.

Chargement de la playlist...