Lyrics de Force Pure - En bas de la pyramide

Celui qui ouvre les yeux, "voit comment marche le monde !"

Le disque est rayé, dur de se frayer, un passage pour sortir de l’ombre

Effectivement, malgré les discours, aucun changement

Apparemment, "l’appel au secours", n’a trouvé aucun élan

Aucun écho, regarde les infos, toujours la même série B

Le cauchemar sort de ta télé pour se poser dans ton quartier

S’installer, étendre son règne : début d’un régime !

La misère a le bras long, dès qu’elle te touche tu-trimes, elle te brime !

T’assigne un mode de vie, basé sur le manque

Peu de moyens pour la contrer, car remplir le compte en banque

N’est pas si facile, si évident, rien de versatile, dans ce néant

Seul le courage paie, c’est dur d’y croire malheureusement !

En bas de la pyramide, grouillent des milliers, des millions

Leur parler, les écouter, me bouger pour eux : est ma mission !

Dans le royaume des cieux, il paraît qu’ils seront les bien heureux, les premiers

Facile à dire mais comme eux j’en ai assez de patienter !

Pourtant né de la même manière, sur la même Terre

Pas obligatoirement sur le même hémisphère, je digère

Toutes ses ressemblances qui n’ont d’importance que dans leur sens

Liberté, Egalité, Fraternité, devises aujourd’hui oubliées !

Quoiqu’on dise, quoiqu’on promette, même si la vie a de multiples facettes

Une seule m’intéresse : vivre bien, telle est la quête !

C’est un souhait, un désir, mais avant tout un combat

Pour moi, toi, nous et tous ceux qui n’aspirent pas à ce schéma...





Refrain

En bas de la pyramide, pas le côté pile, le côté face

Cachée d’une vie acide, en marge d’un système qui fait volte-face





En bas de la pyramide, là où l’échec s’érige

S’affairent dans un grand vide, ceux qui n’ont comme vie qu’un vestige

Je fustige, ceux qui ferment les yeux, concernés

Ils le sont pourtant, comme ceux qui n’ont plus que ça pour pleurer !

Trop de gâchis, trop de chichis, je vois autour de moi

Formant la base de ce système, de sa défaite, des gars comme moi

Des gars de chez moi, qui paient ce lourd héritage, ce mirage

"Lutte des classes" et compagnies, incrustées comme un tatouage.

Quel rouage, où l’on dit que chacun peut changer son destin

Mais au final qui y arrive : allez, peut être 1 !

Et pour un qui en réchappe, mille sont dans un cul de sac

Et tous leurs efforts partent dans l’oubli, d’une fumée opaque

Au pas de choix, la douleur est trop vive, il faut l’enfouir

Annihiler ce souvenir et continuer en gardant le sourire !

La nouvelle génération, est en pleine phase de transition

Tout ce qui brille, tout ce qui est flashy, attire son attention.

Ne lui parle pas de spirituel, de valeurs naturelles

Elle en voit les séquelles, voilà pourquoi elle ne croit qu’au concret, au matériel

Elle a compris que c’était le même schéma, même bla-bla

Alors elle agit au lieu d’attendre de tous ses dires, le concret résultat.

Contaminé par le virus qu’injecte Babylone

Yeux dilatés, bien sapés, je vois une ribambelle de mômes :

C'est la Relève, celle qui a le Cash, dans les veines

De la haine comme sève, en bas de la pyramide et qui s’élève !





Refrain





En bas de la pyramide, les troupes grossissent, rêves factices

Qui s’esquissent, se réalisent peu souvent car sont des ellipses

Des raccourcis, pleins de miradors ! Il gèle dehors

Lorsque la température ambiante est le reflet des âmes, des remords

Le sort a choisi, a tranché, on ne peut s’y défiler

Essayer de changer ! Avec sa foi comme bouclier !

Quelle que soit la partie du globe, le continent

Le développement de ce fléau, se fait sans précédent

Le plus curieux, c’est que plus on endure, plus on accepte

On se dit : "c'est la vie ! Dieu veille sur moi !" Drôle de concept

On rêve de hauteur, tout simplement d’une vie meilleure

Car pour l’heure, la seule chose haute est le niveau de mon amplificateur !

Le reste est bas, très bas, en contraste néfaste

Avec le ciel qui surplombe, vue plus globale de l’hécatombe.

Les rats des quartiers, ne cessent de proliférer

Qui dit épidémie, dit charnier ! Vous l’avez deviné

La situation actuelle est un remake de ce qui s’est toujours passé

Le poids du passé, fatalité à dépasser !

En bas de la pyramide grouillent des milliers, des millions

Leur parler, les écouter, me bouger pour eux est ma mission !



Refrain

Chargement de la playlist...