Lyrics de IAM - Bouge la tête

Shurik'n

Je plonge dans mes souvenirs pour voir mon devenir

Sors dans l'année d'où tant de choses allaient partir

Je rentrais de l'école un soir, dégoûté

En pensant à tous les devoirs qui m'attendaient

J'entre et je tombe sur la télé, qu'est-ce que c'est

Que ces mecs qui tournent sur la main et font des roulés-boulés

Pour moi, c'était nouveau pourtant c'est sûr

Mes deux pieds et ma tête battaient déjà la mesure

On dit que tout se joue sur un coup de dés

Mais c'est sur un coup de grosse caisse que mon destin s'est tracé

Collé au rythme, j'ai oublié mes livres

D'école, avec la danse c'était incompatible

J'étais voué à faire de la musique

Condamné à placer le son au-delà d'une rhétorique

Ainsi, j'ai envers lui une éternelle dette

Dont je m'acquitte à chaque fois que je fais bouger les têtes



Akhenaton

Envoie donc le rythme que je swingue les gadjis gadjos

Check 1, 2 pour le microphone

Place au MC qui torchait les partys au tempo des profiles

Kamikazé verbal, wildstyle

2 pour la basse, 1 pour les aigus, putain je suis le vrai Gus

Si ce style est en apéritif, je suis Monsieur Plus

Bastonne mon son sur les ondes le matin

Pimpant, j'injecte un funky clap dans vos tympans

Lyriciste graimpant, les compétiteurs saignent

Car j'absorbe plus de trucs que la sphaigne daigne écouter

L'oscillateur de tête, le boss, le pivot

Chill est le Suprême, poto, y'a pas de rivaux

Réfractaires au son de Mars et que ce flot de rimes brime

Flippez mais dites pourquoi vos bobines dodelinent

C'est intrinsèque, mais le sec en baskets et casquette

N'a pas d'équivalent pour faire bouger la tête



Shurik'n

Depuis les Flash Breakers, l'eau a coulé sous les ponts

Tout a changé sauf le volume de mon walkman, à fond

Pourtant je regrette parfois ces entraînements

Interminables où l'on créait de nouveaux pas

Aujourd'hui on recherche des échantillons

Chaque fois meilleurs, mais toujours pour les mêmes raisons

C'est comme ça que je m'éclate

Faire bouger la tête des mecs sur un swing soul qui claque

[Wou! Terrible, c'est ça, enchaîne]

Une basse bien grasse mon sang bout dans mes veines

Le coeur est un métronome

L'homme ne peut que s'incliner quand le hip-hop impose son dogme

Pour ceux qui avec moi usèrent leurs survêtements

Et ceux qui nous ont supporté jusqu'à présent

Je me dois de tenir mon poste, j'ai envers eux une dette

Dont je m'acquitte quand je fais bouger les têtes



Akhenaton

Les sons qui me portent sont brutaux, je l'ai dit plus tôt

Je transmute la nature de l'être humain en culbuto

Frappe comme une batte, nommé Batman constate

Que le frère Chill flippe sur le mic comme un acrobate

Le grand Pope du côté obscur

Méthodique, trempé dans le rap jusqu'à l'os cure

Le mal par la malice, le swing mon Graal, mon calice

Au pays de Marseille, ça file, fils, on t'appelle Alice

Indépendante la tête, elle s'agite

Brise un aspect statique, chute vers le bas comme une blague tragique

Sous les basses vibre la toiture

Et les types sont des bandes de clebs sur la plages arrière des voitures

Les sens et la technique sont hardcore

L'essentiel est là comme une compilation de chanteur mort

Mixette, DAT cassette

Microphone check, tout est prêt pour agiter la fête

Chargement de la playlist...