Lyrics de IAM - Dangeureux

Akhenaton

Je pose du verbe sur un papier

Compose des textes et les scande, oui ma langue est deliée

Mon délit est de parler haut

Relater ce que mes consorts n'exprimeront jamais dans un micro



Les camps sont marqués, nous sommes simples électeurs

Mais rien n'empêche de d'apporter plus de terreur dans leurs erreurs

Je pensais ne même pas les effleurer, mais j'ai dû

Déjanter quand le juge à voulu me convoquer



Ce n'était pas la première fois pour un groupe de rap

Que la censure frappe et les citations tapent

Va donc je me suis dit, le texte est cool, y'a pas de hic

Faux, j'étais devenu l'ennemi public des Assedic



C'était clair les hauts placés voulait mon trophée

Un mois après ces endophés bloquaient mon dossier

Ce que le cinéma se permet, la télé, les livres

Et les magazines, pour nous c'est prohibé



Incitation à la violence

C'est comme si pour chaque meurtre on inculpait Jack Palance

J'ai des problèmes de communication

Les R.G. écoutent toutes mes conversations



J'en ai des frissons, et çà perturbe ma vie

Ma haine grandit chaque fois que Minute écrit

À déblatérer des mensonges malsains

Demandez à ma mère si son fils est un assassin



Ils déclenchent ma revenche à leurs dépends

Si je pouvais vivre loin des serpents

Je croyais être un type sympa, un père exemplaire, merveilleux

Pour eux, je suis dangereux



Shurik'n

Si on m'avait dit qu'un jour je serais classé, fiché

Tout simplement pour avoir exprimé mes idées

Abordé des sujets jugés tabous

Mis sur papier tout ce qui se passe autour de nous



Je pensais vivre dans un pays libre, naïf

J'ai compris qu'indesirables sont les esprits non passifs

En refusant d'être un mouton, de rentrer dans le troupeau

De fermer les yeux et de tourner le dos



Au format dans lequel ils tentèrenté de me faire entrer

Je me suis vu qualifié de rebelle d'une société

Hypocrite, où certains ont tant de pouvoir

Qu'en toute impunité ils peuvent cracher sur l'histoire



Ce noir constat m'oblige à prendre des risques

À libérer ma pensée, à devenir un journaliste

Un fugitif, un denonciateur, un haut-parleur

Trop souvent placé au centre du viseur



De ceux qui se croient à l'abri de l'oeil avisé

De gens comme moi à l'affût et qui ne laissent rien passer

La liberté d'expression, vaste plaisanterie

L'écart est grand entre ce qui s'entend et ce qui est dit



J'énonce des faits bien que çà me coûte

Des photos sur des murs, des téléphones sur table d'écoutes

On me reproche de crier trop fort ce que je pense

De mettre un mirroir en face des gens, ç, ça les dérange



Et si le blanc représente la pureté aujourd'hui

Même en plein soleil, tous les chats sont gris

Je voudrais faire le bien et rien d'autre, mais pour eux

Je suis un mouton galeux, un mec dangereux

Chargement de la playlist...