Lyrics de IAM - Je danse le mia
Écoutes : 12083565

Je danse le Mia





Au début des années 80, je me souviens des soirées

Où l'ambiance était chaude et les mecs rentraient

Stan Smith aux pieds le regard froid

Ils scrutaient la salle le trois-quart en cuir roulé autour du bras

Ray Ban sur la tête survêtement Tacchini

Pour les plus class les mocassins Nébuloni

Dès qu'ils passaient Cameo Midnight Star

SOS Band Delegation ou Shalamar

Tout le monde se levait des cercles se formaient

Des concours de danse un peu partout s'improvisaient

Je te propose un voyage dans le temps, via planète Marseille



Refrain

Je danse le mia (4)





Je danse le mia jusqu'à c'que la soirée vacille

Une bagarre au fond et tout le monde s'éparpille

On râlait que c'était nul que ça craignait

Le samedi d'après on revenait tellement qu'on s'emmerdait

J'entends encore le rire des filles

Qui assistaient au ballet des R12 sur le parking

A l'intérieur, pour elles c'était moins rose

Oh cousine, tu danses ou je t'explose?

Voilà comment tout s'aggravait en un quart-d'heure

Le frère rappliquait : oh comment tu parles à ma soeur

Viens avec moi, on va se filer

Tête à tête je vais te fumer derrière les cyprès

Et tout s'arrangeait ou se réglait à la danse

L'un disait fils t'as aucune chance

Eh les filles, mes chaussures brillent, hop un tour je vrille

Je te bousille tu te rhabilles et moi je danse le mia

Comme les voitures c'était le défi

KUX 73 JM 120 mon petit

Du grand voyou à la plus grosse mauviette

La main sur le volant avec la moquette

Pare-soleil Pioneer sur le pare-brise arrière

Dédé et Valérie écrit en gros; sur mon père!

La bonne époque où on sortait

La douze sur magic touch

On lui collait la bande rouge à la Starsky et Hutch

J'avais la nuque longue Eric aussi Malek coco

La coupe à la Marley Pascal était rasta des affro

Sur François et Joe déjà à la danse à côté d'eux

Personne ne touchait une bille

On dansait le mia

Je danse le mia, pas de pacotille

Chemise ouverte, chaîne en or qui brille

Des gestes lents ils prenaient le temps pour enchaîner

Les passes qu'ils avaient élaborées dans leur quartier

C'était vraiment trop beau

Un mec assurait tout le monde criait : ah oui minot

La piste s'enflammait et tous les yeux convergeaient

Les différents s'effaçaient et les rires éclataient

Beaucoup disaient que nos soirées étaient sauvages

Et qu'il fallait rentrer avec un batte ou une hache

Foutaise, c'était les ragots des jaloux

Et quoi qu'on en dise, nous on s'amusait beaucoup

Aujourd'hui, encore on peut entendre les filles dire

Hayya, IAM, ils dansent le mia.

Chargement de la playlist...