Lyrics de IAM - Un jour tu pleures, un jour tu ris

Shurik'n

Rappeur fanatique, maître en phonétique, rimeur ironique

Poète diabolique, un brin cynique

Un habitué de la scène mais pas un vétéran

Des beats, des rimes et des quatrains depuis prés de 7ans

Alors vous qui critiquez ma musique samplée

Dorénavant sachez que je refuserai d'écouter

Les ânes qui se pâment

Qui croient tout savoir et qui me blâme

Je ne prête aucune intention aux dires hypocrites des profanes

Car j'ai le son qui pousse et épouse le swing de mes rimes

Question d'habitude acquise par des années de trime

J'ai du bon lyrics dans ma cafetière

Hé ! Je t'en sert une tasse, déguste le à la petite cuillère

Mais cela n'a pas toujours été facile,

La musique est loin d'être un chemin bordé de tulipes

A force de persévérance, beaucoup de travail et de la chance

On a commencé à récolter les fruits de l'endurance

Pourrais-je regretter, un jours, ce que j'ai fait ?

Jamais ! J'ai trop donné, trop sacrifié pour ce métier

Les hauts et les bas se sont succédés

Les désillusions, les motivations se sont enchaînées

Mais j'ai toujours essayé de garder à l'esprit

Les montées, les descentes que j'ai du affronter dans la vie

Je sais aussi que mon périple est loin d'être fini

Car comme le soleil efface la nuit : un jours tu pleures un jours ris





Refrain

Scratch



Je me rappelle encore quand j'étais à l'école

Les livres, la lecture j'en avais ras le bol

Jamais de devoir rendu, ils ne savaient plus

Que faire de moi leurs causes étaient perdues

J'ai donné du fil à retordre à mes parents

J'ai bien mérité les roustes que j'ai prise après dix ans

Je l'avoue, j'ai déconné pendant pas mal de temps

Mais si s'était à refaire j'en referais autant

Puis j'ai grandi, maintenant s'est fini les conneries

Je suis le seul concerné par le chemin que je choisis

On me juge bizarre, quelque fois marginal

Les têtes vides pensent que je ne suis pas leur égal

Parce que je vis autrement, m'habille différemment

Que je ne corresponds pas aux critères du moment

Qu'importe je ne changerais pas pour un empire

Car qui sait demain ce que je pourrais devenir

Ainsi je vis pleinement mais n'oublie pas pour autant

Que ma destinée est soumise au bon vouloir du temps

Tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir, c'est la vie

Un jours tu vis un jours tu meurs; un jours tu pleures un jours tu ris





Refrain

Scratch



J'ai fait cette putain d'armée qui ne m'a rien apporté

On m'a forcé 365 jours à ne rien glander

"Cela fera de vous des hommes" Là ils font fausse route

Ce n'est rien d'autre qu'un an de perdu dans une vie déjà trop courte

Puis j'ai du bosser, qu'est-ce que j'en ai bavé

Huit heures par jours dans un satané atelier

Un chef collé à mon dos toute la sainte journée

A frapper sur la tôle à grands coups de maillet

J'ai conscience que la place que j'occupe aujourd'hui

N'est que la somme de tout ce que j'ai vécu jadis, oui

Je fus alors bien inspiré car je n'ai pas tenu compte

De ce qui se disais en ces temps là,

Je les entends encore : " Allons ça ne marchera pas"

"c'est une musique de jeune qui ne durera pas 6 mois"

Leur scepticisme n'a pas eu raison de ma foi

Jusqu'à présent j'ai eu raison, je touche du bois

Je commets des erreurs, j'ai des satisfactions

Mais je n'ai rien sur la conscience : pas de crime dans mon horizon

Mais chut pour renforcer mon mental

Ce qui me fait penser à présent que certaines me firent moins mal

Alors je m'éclate chaque fois que je peux

Car nul ne sait si demain le temps sera ensoleillé ou pluvieux

Rien n'est acquis, rien n'est certain, rien n'est prédit

Car comme le soleil chassant la nuit : un jour tu pleures un jours tu ris



Refrain

Scratch



Chargement de la playlist...