Lyrics de IAM feat. Daddy Nuttea - La 25ème image

Les enfants, les égarés sont comme des feuilles

Et l'écran leur offre l'encre de la violence

À la recherche d'une identité, d'une vérité,

De la frontière entre le clair et l'obscur

L'image prend désormais le contrôle de la personnalité

La fiction devient réalité et la réalité un cauchemar.





Refrain

C'est la 25ème image et elle s'inspire de vos carnages

C'est la 25ème image, choisis bien ton personnage



Les yeux rivés sur la télé, rien ne m'échappait

J'étais fasciné par les truands et la vie qu'ils menaient

Ils faisaient le mal mais étaient toujours bien sapés,

Pleins de femmes et tout ce qu'ils voulaient

Etre méchant m'était facile, j'ai donc décidé

D'avoir le premier rôle dans le scénario dont je rêvais

J'étais trop jeune pour comprendre où j'allais

Agir sans réfléchir, c'est exactement ce que je cherchais.

Je sentais la puissance affluer en moi au fur et à mesure

Que je serrais le 45 entre mes doigts

Combien de fois l'ai-je sorti ?

De la plus grosse à la plus petite embrouille,

Je faisais parler mes douilles

Seulement, je n'étais pas le seul noir à avoir pris

Une illusion pour une suggestion.

Il fut plus rapide, putain, c'était pas dans mon film.

Il a coupé le fil, je tombe dans le vide.

Il n'y a qu'un pas de la fiction à la réalité.

J'en ai fait deux et je suis en train de crever.

Je m'envole mais mon corps reste au sol, aveuglé par une image,

J'ai choisi le mauvais rôle.





Refrain





Ho, yo! Alerte à la télévision

Ho, yo! La réalité dépasse la fiction

Ho, yo! Tachons d'éviter toute confusion

Tu marches dans ma rue, c'est mieux qu'un film d'action

Ho, yo! Alerte à la télévision

Ho, yo! La réalité dépasse la fiction

Ho, yo! Tachons d'éviter toute confusion

Tu marches dans ma rue, c'est mieux qu'un film d'action.



Écoute l'histoire du jeune qu'on appelle Andy

Situation classique, il habite Marseille ou Vitry

Tout le monde dit qu'il a quelque chose en lui

qui vous dit je suis taré alors me faites pas d'ennui

Tout ça est bien banal, mais sous l'effet de certains produits,

il visionne Scarface et puis il s'identifie.

C'est la panique dans la téci, Al Pacino a sorti son fusil

Si tu as vu la fin du film, tu sais comment ça finit

La vie est bien plus forte qu'un film de Fellini



Ho, yo! Alerte à la télévision

Ho, yo! La réalité dépasse la fiction

Ho, yo! Tachons d'éviter toute confusion

Tu marches dans ma rue, c'est mieux qu'un film d'action.



Quand un enfant s'assied devant sa télé,

C'est un épais écran de fumée

Qui se développe dans sa tête, loin de la vision

Réelle qu'un humain ce fait au quotidien.

Mais est-ce la faute du spectateur naïf

S'il devient comme une victime de malins sectateurs ?

La feuille vierge infantile se tâche de noir absorbe

lL violence à l'instar d'un buvard

Flingue, viol et pulsion pour la création

D'un vrai cauchemar en deux dimensions

Hollywood en état de choc est paniquée

Braquée par des caractères qu'elle a créés,

Parce que le bon héros n'a rien à voir

Avec les stéréotype du quartier dont il est rejeté.

Mais le mauvais bénéficie d'un respect

Facile à désirer quand on vit dans la pauvreté.

Angoisse ténébreuse que désormais je vois face à la peur de l'anonymat.

24 images de scènes violentes, la 25ème sera réelle.



Refrain

Chargement de la playlist...