Lyrics de Ill - Ill Street Blues

On rentre, on sort, on partage

Tu m’étonnes le carnage

Les conneries et les barres de rire

Loin, on parle de rien et ici on parle de rien

On ferme sa gueule

Je survole le coin un joint et l’fric et mon fuel

Dans le coin y’en a plus d’un qui chiale

Dans leurs piaules ou au pieut

Un jeune comme moi ne vivra p’tet pas vieux

Un gun vaut mieux qu’une lame et une femme

C’est pas très sérieux comme l’fait d’vouloir enterrer X-men

Mais X-men c’est X-men

Hein ma main’ Cass’ ?

Pour la même cause

A l’ancienne j’donne le même chose et plus

Et tu tombes dans mon Ill Street Blues





Refrain

Grande keuss’ de bouffe asiatique

D’la peur pour les galaxies

Vas y on kiffe not’ life

Et mes amis dorment

Absent si on est d’sortie ma grosse couille

Et puis on kiffe la night

A quoi sa t’sert d’être noir

Si t’es pas un putain d’nègre

A quoi ça t’sert d’être blanche

Si t’es pas ma sister

Vas y on kiffe notre race

Putain kiffe ta life !





Recensez Jules ! le Rap m’appelle Ill

Les R.G. veulent recenser Gilles

Pendant c’temps je joue l’innocent chez le juge

C’est un jeu méchant

Mais j’ai mes chances au jeu

Et j’teste mon sort même si le gun est en plastique

Tu rentres tu sors

Chez les moins jeunes c’est un classique

J’suis un artiste pas un faux mais un vrai penseur

Malgré quelques chutes

Si j’m’en sors j’suis un vrai chanceux

Hé ! C’est Jean and Joune shit et piout

Des shmit, trop de vices, de files de pioute

Moi j’fais des disques se miouzik

Comme on se risque aux Uzis où à l’usine

C’est la guerre dans mon Ill Street Blues





Refrain





Moi, cool, c’est un vrai bijou

Ouais j’suis calme ma couille

Comme un flingue près des couilles d’une canaille

Lors d’une embrouille à l’ancienne comme Karl Kénail

J’regarde qui regarde ma maille

Je veille et je me mouille dans ma bataille

Tu entends un « Aie ! »

Et les billets me faire « Mama Mia »

Qui signifie « Miam miam pour la familia »

Qui s’est dit « Ce petit aime trop les filles

Fume trop de hillia »

Il y a longtemps qu’on l’a pas vu au pays

Ils ne pensent qu‘à être payés dans ce pays païen

Etre un maillon de la maille

Un maillon, moi ! plutôt être enchaîné

Dégainer pour les p’tits et les aînés

Garde tes distances si tu peux pas les aimer

Quand j’peux pas les semer, les flics

J’les sème quand même

A la « suce ma bite ! »

Je vous aime quand même

Quand j’ai lu Ill Street Blues





Refrain





Chargement de la playlist...