Lyrics de 113 - Face à la police

ais la chanson, garçon, mauvais garçon,

Noirs et arabes, actions puis arrestations,

Altercations, humiliation, on nous met la pression

On nous dit qu'on est en infraction et direct des explications.

On parle d'immigration et m'd'mande si j'vote aux élections

J'ai pas d'sélection, j'crie tout haut: " J'baise votre nation "

Provocation, et mets en fonction leur écusson

" Suivez-nous les garçons "

Et c'est l'début d'la détention.

Dans la cellule animation, à 5 pour habitation.

Les keufs viennent nous guetter, tentative d'intimidation.

La cause de l'arrestation: Un joint de ma confection.

Selon la tradition, du popo comme une mission.

12 grammes en ma possession,

Ils commencent les questions.

Citations classiques, poucave: c'est pas ma profession.

J'leur dis qu'c'est ma conso, direct comparussion.

Devant la barre, à mon égard libération.





" Bon on les relâche là,

Mais à la première occase on les épingle, hein "





Après l'excursion on s'rafraîchit d'une fraîche boisson

Et comme discussion la police et leurs sanctions.

En voiture à fond, un bon son association,

Les keufs sont au feu rouge, attention, disparition.

Face à la police, me rendre hors de question

L'uniforme bleu, depuis tout p'tit nous haïssons

Produits stupéfiants et pe-pom comme protection

Faut qu'on s'fasse la malle,

On remballe et on leur pète leur fion.





Refrain (x2)

Il faut qu'tu saches qu'y'a pas d'action

Sans mauvais garçon pas d'mauvais garçon

Sans sanction.

Si ça s'barre en punition

C'est pour une leçon garçon,

J't'assure attention, y'a pas mille façons.





" Bon là on se dirige vers la cité Camille Groult là,

Apparemment y'a du bordel là, donc on va règler çà, terminé "





Minuit, les rues sombres sont laissées aux bandits

C'est aussi qu'à c't'heure-ci

Qu'les keufs cherchent les ennuis.

309 bleu nuit, débarquent dans l'hall sans faire de bruit,

3 inspecteurs, on est 10, en plus des nazis.

Ils nous ont pas fouillés, c'est bizarre ça sent le roussi.

Commencent à nous parler, son haleine pue le whisky.

Se laisse emporter, s'plaint qu'son fils fume du teuschi.

L'un d'entre eux, l'a informé, qu'un dealer vendait ici.

Ca m'étonne pas c'est bien les réactions d'un fils de képi.

En plus on s'en bat les couilles, il a pas d'preuve, j's'rai pas poursuivi.

J'rentre à la baraque, à 4 du mat', terminer ma nuit,

Rêver du dernier.. chut que j'ai récemment acquis.

2, 3 heures après, un bruit d'fond, j'entends la sonnerie,

Oh merde un troupeau d'keufs et j'suis même pas sorti d'mon lit.

Menottes aux poignets, vu la situation c'est r'parti,

Après perquisition, séjour au commissariat d'Vitry.





" On a interpellé les supects c'est bon

On peut les emmener dans les locaux "





Faut pas qu'y ait une bavure ou dans la ville ça va pèter,

La cité une bombe à retardement, j'crois ça va tester

Du stagiaire au commisisaire: tous détestés !

De Fresnes à la Santé, vrais bonhommes on va résister.

A la moindre occasion, dès qu'tu l'peux, faut les baiser.

Ils veulent stopper les pauvres qui prennent l'oseil des plus aisés.

L'honneur est en jeu, prends tes couilles, faut pas hésiter.

On est d'mauvaise humeur, les troupes d'élite sont excitées.





Refrain (x2)





Y'a pas mille façons si ça s'barre en punition

Bats les couilles les porcs qui représentent l'ordre en France. (x4)

Chargement de la playlist...