Lyrics de Arsenik - Quelques gouttes suffisent

/>
Je deale mes crimes au kilo coupés sur le bloc,

choc hostile comme un glock

Au stylo distille avec style au micro la rage dans les blocs,

claque les bloodclot

Mate le beat, l’éclate à coups d’lattes,

atmosphères suspectes et ligne plates

Ce morceau va faire date, mate la technique et les stigmates sur les mecs

J’nique batte au poing ça s’gâte dans mon coin,

j’tâte le terrain

(gat) vocal Lino Calbo local fléau focalise l’attention sur le poison dans l’bocal

Guette le sultan j’ai plus l’temps,

j’exporte mon culte en territoire ennemi

Pour les beaufs c’est insultant,

je gerbe du verbe mutant, acerbe luttant,

Parmi la mauvaise herbe, débute en rimes brutes et en débitant sec,

Depuis l’temps qu’on en discute,

j’t’en balance un chouïa, un truc,

Protège ta nuque quand j’éduque mes Rhouyas, un bête de beat lourd comme Boo-ya,

Impec, un shure SM58 pour la guérilla on fourre, scarlas doués, Dieu soit loué,

Voué à ma cause, un seul souhait : faire échouer leurs plans,

Le fouet claque, ton clan claque des « seufs »,

un black neuf milli, un clic-clac, une flaque

Ta clique en simili craque, braque les spots billy sur moi et mes potes,

Illico raque pour mes tracks, mes délits, black machiavélique mac,

Lino attaque, allume un cierge pour ses ennemis,

Les vrais amis s’font rares comme les pucelles rue Saint Denis.





SCRATCH



J’rap mon calvaire, du bon côté du revolver et vole vers les sommets survole la Métropole

Vers nucléaires versés à la manière du verseau,

les flammes forment un cerceau

Chez nous les tombes sont plus nombreuses que les berceaux,

versatiles averses,

Je lutte contre mes mauvais penchants,

t’es dans l’champ du viseur,

Du sabre le côté tranchant, le briseur d’os,

le gosse cosmique,

La rime atroce micro big boss Lino bosse et brosse le portrait,

féroce du mec frustré qui erre,

Du jeune en colère qui veut des queschè avec autant d’zéros qu’sur ses bulletins scolaires

Je n’tolère plus, accepte le challenge range ta merde et dans les molaires mange mon bouquet d’phalanges,

En l’air, lève ton bras et roule ton bedo,

jeune fille roule ton bonda

Seconde après seconde, j’nedo monte mon credo,

Ondes de chocs, rimes profondes j’plaide au micro pour les mecs qui inondent les halls,

J’nedo l’ex-Gaulle quand j’parle de révolte,

Arsenik pour tous mes frères dans l’coltard, j’augmente les volts.



SCRATCH



Calbo

Recrache mon art et lâche tout tu gâches mes mots, lâche arrache-toi minot,

Crache ou paie cash, mon flow clash,

les faux se cachent et matent les dégâts causés de loin,

Mâche, mes refrains se gouachent sur mes lyrics,

apaches, hache en main, se fâchent en vain,

Bâche posée le poison revient doser, causer, exploser, imposer ;

Une toute nouvelle de se poser, arroser les foules,

rosser le porc à l’ail,

Bosser à deux en poser encore plus fort,

toujours oser, mes contacts secteur attaque,

S’éclatent en sous-sol claque,

plaque en plein vol au black traque l’envol épate opaque,

Un bloc un tank un bunker le temple au top,

un rock pour l’état un et dans l’état une étape choc,

Du tac au tac, sang pour sang, cesser de bluffer,

remettre à neuf et gaffer, présenter ses sefé,

Rafler tous les mérites, je mérite la gloire au zénith,

hérite de la fougue des anciens, irrite le front quand

Je milite, débite mes vers, et médite, profite du Ä qui m’édite,

Calbo agite la peste en costela que personne ne l’évite

Jeune homme lève-toi, bats-toi, ne reste pas trop en retrait,

on est tous soces dans la galère après rien que des tetrès

Gars ça se gâte et 98 tout éclaté secteur Ä maqué le Hip Hop va craquer

Braqueur un big zoom sur le pegrou

qui monte et voir un gars à la hauteur c’est rare comme une pute à son compte

Chargement de la playlist...