Lyrics de Cavaliers Noirs - Envers et contre tous

s les moyens, faut gagner son pain.

La pauvreté persiste, une vraie vie de chien.

Certains crèvent de faim, d'autre deal pour du foin.

La majorité accroc, consomment pour oublier demain.



Peu d'éducation, l'école c'est fait pour les cons.

La leçon on s' l'apprend, dans c'monde ultra violent.

Défouler sa frustration à grands coups d'poings.

Péter la yeul de son prochain pour impressionner les siens.



De jeunes adolescents se prostituent ce soir en manchette.

Une histoire de jacket, tranchée à coups d'machette.

Réalité pire qu'le plus noir des cauchemars.

Stick up minable pour une poignée de dollars.



Les sentiments qui blessent n'ont pas d'place au wildest

Aucun signe de faiblesse, pas d'confession à la messe.

God bless america dans son domaine de l'emploi.

Big brother signe les chèques chaque début d'mois.



L' impérialisme, le grand fleuve des requins.

La pauvreté internationale, je me souviens.

Refus global face au conditionnement d'masse:

faire sa place au sein d'une société de glace.



REF

Y' a ceux qui tirent les ficelles et ceux qui prient l'ciel

Pour qu'ceux qui ont le pouvoir oublient pas qui paie le salaire

Mais ça a l'air que plus ça va plus les rats

Sèment la mierda et prenent en douce le contrôle d'la casbah

Survivre ma vie ou ma,vie j' veux la vivre

Deux poids deux mesures tu t'y fais à l'usure

À bout de souffle à bout de course

Coûte que coûte j'la kick envers et contre tous.



Crise économique, coupures budgétaires stratégiques.

Des techniques terrifiantes, alarmantes, une logique.

Quartiers défavorisés, bourré d'problèmes sociaux.

Les couteaux sont aiguisés ici bas dans le guetto.



Le vice se répand rapidement comme une infection.

Attention aux mauvaises actions sinon c'est la prison.

Chez les riches, on dit que l'argent ne fait pas le bonheur.



Comme par malheur, les pauvres ont un 6/49 dans l'coeur.

En fait la vérité, c'est qu'on veux nous assimiler.

Soyez heureux avec le peu que vous avez, o.k

C'est clair, comme relançer l'économie à l'aide d'la guerre.



Rétablir la balance à coups de missiles nucléaires.

L'enfer, survivre dans ce monde c'est dur.

Les multinationales ce régalent de cette dictature.

Une sentence à vie pour une carte de crédit.



Harcelés par des créanciers le jour et la nuit.

Une génération de consommation à l'action.

Pour des transactions d'cash, y'a pas d'consession.

La misère sur cette terre toujours justifiée.

Par le prix qu'on imprime sur des bouts d'papier.

Chargement de la playlist...