Lyrics de Dubmatique - La Vie Est Si Fragile
Écoutes : 339737

C'était sur l'autoroute, aux environs de 17 heures

Que nous nous rendions tous à ce rendez-vous de dernière heure

Les traits tirés par la fatigue accumulée

L'esprit hanté par le contexte: qu'allait-il se passer ?

Patrice, au volant, essayait de détendre l'atmosphère

Mais rien ne pouvait effacer l'images, l'angoisse de cette mère

Qui, quelques heures auparavant, la gorge serrée

Nous demandait de venir rencontrer son fils hospitalisé

Le paradoxe donnait envie de crier

Notre épuisement n'était rien : lui, sur son lit, luttait pourexister

Du jour au lendemain, dans le coma il s'était retrouvé

Sans que personne ne s'y attende, son corps de lui s'est joué

J'avais un pincement au coeur, effacant toute bonne humeur

Plus nous nous rapprochions, plus les secondes semblaient desheures.

Le front couvert de sueur, je priais pour le meilleur

Il est si jeune Père, laissez-le goûter au bonheur...



La vie est si fragile, les situations difficiles

Le destin nous déroute, comment ne pas perdre le fil ?

Les années passent, les blessures laissent des traces

La peine en moi est si profonde que rien ne l'efface



La crainte d'être envahi par ses peurs, monte dans l'ascenseur

J'en ai des frissons de douleur

Par humilité, je n'ose lever les yeux

Beaucoup trop dure à accepter, beaucoup trop douloureux

Aurai-je la force d'avancer ? Dieu seul le sait

La scène se passe, de glace, je ne peux pas bouger

J'ai gardé la tête baissée, pour cette famille déchirée

Le silence m'avait tué, impossible de parler

Comment vivre puisque notre destinée est de partir

Quelle porte emprunter, sans jamais avoir à mourrir

Placé devant cette alternative qui me révoltait

Peut-on vraiment quitter ces interrogations posées

Je reste sans voix, pourquoi la vie est si fragile ?

Les situations difficiles, comment ne pas perdre le fil ?

Venu te voir, ces quelques présents étaient pour toi

Mais ce long couloir nous séparait déjà





La vie est si fragile, les situations difficiles

Le destin nous déroute, comment ne pas perdre le fil ?

Les années passent, les blessures laissent des traces

La peine en moi est si profonde que rien ne l'efface



Sa soeur nous remercie d'être tous venus pour lui

Car il aimait notre musique, elle vivait à travers lui

Insensible à notre philosophie ? Non ! Il l'avait saisie

Mais avant qu'on vienne, il était déjà parti

Que dire à une mere, que la souffrance agresse

Meurtrie par la vie, je ressens ce sentiment de détresse

Frappé de plein fouet par les remords

Si j'étais arrivé quelques minutes avant, il serait là encore

Accroupi auprès de son corps qui semble froid

Son meilleur ami lui parle, pour lui il toujours là

Persuadé qu'il y a une vie après la mort

Désormais, leurs secrets resteront gardés comme un château fort

Je te revoyais les bras en l'air à tous nos concerts

Martin et toi étiez nos supporters les plus sincères

En ta mémoire, crois-moi, nous continueront de nous battre

Je me rend compte aujourd'hui que la vie n'est qu'une étape





Chargement de la playlist...