Lyrics de Dubmatique - Mere Afrique

Sur tes côtes j'ai vu le jour, connu mon premier amour

Autant de souvenirs incrustés à ma peau pour toujours

Comme le discours lointain du Muezzin qui invitant ses frères

A la prière, me réveillait tous les matins

J'eus bien la chance de connaître cette vie de Famille

Une ambiance chaleureuse de toutes parts, sous un soleil qui brille

Je revois, plus d'une fois, nos escapades sur la plage

Où sable et eau salée jouaient tout à notre avantage

En nage, j'écoutais parler les Aînés

Qui dans leurs contines trouvaient le moyen de nous raisonner

Après le repas, le thé pour bien digérer comme à l'accoutumée

J'ai pensé au poste, les heures s'effilochent, proche de moi

Les plus jeunes font la sieste, bercés au son des koras

Que ces images étaient belles à contempler

Comme toi Mère Afrique que jamais je n'oublierai



Je n'oublierai jamais que tout a commencé là-bas

Pour la première fois, étreint entre tes bras Mère

Porté au dos devenu vite "ado"

Maintenant importuné par les problèmes Occidentaux

Là-bas j'avais appris à recevoir de tes mains pour donner le lendemain

Heureux sous tes yeux Dieu !! J'avais appris à comprendre

Ce qu'était le respect des Anciens, malheureusement pleurés parce qu'ils trépassaient un matin

A l'aube de l'an 2000, c'est seulement maintenant que l'Afrique du Sud

Se libère de l'Apartheid, j'aime les Blanc, j'aime les Noirs

Mains je n'arrive pas à concevoir qu'on continue à se ruer sur tes richesses

C'est ton sang qu'on agresse, ce sont des millions de vies que l'on oppresse

Lorsque l'individualisme se meut en chacun, le capitalisme est roi et l'argent fait la loi

Mains pas entre toi et moi



Je te garderai dans mon coeur tant et aussi longtemps

Que mes sens répondront, que dans mes veines coulera ton sang

Non sans mouiller mes yeux au nom de tous mes Frères

Qui souffrirent hier et sous la pression de l'argent s'enterrent

J'ai bien envie de retrouver le terrain déserté où dans un ballon

Nous allions taper jusqu'à nous épuiser, mais tout a bel bien changé

Depuis, les principes se dissipent, la qualité de vie dévaluée étouffe l'Ethique

Si loin sois-tu, je compatis à ta douleur

M'allie à tous tes fils qui comme moi aspirent à des jours meilleurs

Sur une terre où inégalités disparaîtront sous le poids des efforts conjugués de toute une Nation

Encline non seulement au changement mais aussi consciente de ce qu'il faudra

De temps, de sang, d'argent pour qu'une révolution se fasse et replace les choses

D'ici là je te dédie ces quelques proses





Chargement de la playlist...