Lyrics de IAM - 2104

on

Crois-tu être plus propre que moi

Que ce serait mieux s'ils étaient autres que moi

Faut croire que c'est ton heure, avril, vas- y, allez, croque ce mois

Il n'y en aura plus après, ici bas, c'est comme le close combat

Rien n'a changé, même discours, toujours les roses qu'on bat

Où est-ce qu'on va ? Nos convictions expirées

Trahis par nos pairs, savent ils qu'ils seront les premiers à se faire virer ?

Je me trouve là et la leçon brute que j'en ai retirée

C'est que ce pays est une grosse pompe qui rêve de se faire cirer

Je ne veux pas voir nos gosses à genoux, en G.A.V

Devant les fils à Broussard, putain

Mais qu'est ce qu'ils ont à voir dans tout ça ?

J'ai pas le sang bleu, gars, je suis issu d'une famille modeste

Immigrés de Naples malheureusement prompts à retourner nos vestes

Ça parait simple, on n'a pourtant pas de mal à faire commerce

La vie c'est ça, regarde comment nos pères et mères conversent

Electrochoc, maintenant admire en ce point nos forces convergent

Mentalité de résistant face à celle de grosses concierges

Je garde le cap, garde ton putain de camembert

Il rime avec mer et charter, ça te gène, moi je t'emmerde

Vivre ici, tu crois pas que sais bien la chance qu'on a

Mais moi je suis cash, et pas question pour ça de vendre mon âme

Je braque mon arme, mon stylo et sa bave saumâtre

Je prie mon maître pour qu'il éclaire ceux qui sont dans le coma

Je m'assume, végète pas dans une fosse jaunâtre

Mes gosses : honnête croisement d'un douez et d'une sauce tomate

Ouais se connaître, on joue perso quand eux frelatent

Le masque tombe, eh voilà la masse, là on doit tous combattre

Ça leur pète à la cabeza comme une sale grenade

Je refuse de laisser 1 cm de plus à cet engrenage



Refrain (x2)

Shurik'n, Akhenaton & Freeman

Y'a toujours pas d'inclinaison de nos corps

Entends ce manifeste, le jour noir qui suit la demie victoire des gros porcs

Comme si nos racines plongeaient jusqu'à Sodome et Gomorrhe

Que l'encre âcre, atteste la justesse de nos gestes

Y'a toujours pas d'inclinaison de nos corps

Entends ce manifeste, le jour noir qui suit la demie victoire des gros porcs

Comme si nos racines plongeaient jusqu'à Sodome et Gomorrhe

Que l'encre âcre, atteste, Manifeste



Shurik'n

Depuis ce jour même l'air à l'air empoisonné de nouveau cloisonné

À défaut de raisonner on veut emprisonner le trône à raisonner

Le bouc émissaire désigné, ça suffit plus de nous isoler

J'ai vu mon reflet s'égosiller chantant la haine contre lui-même

Ça file la nausée 400 ans de chaînes, ils ont rien mémorisé

Ils taffent en place à la mairie donc ils se croient décolonisés

Dans le sillon creux ils veulent nous voir ruisseler

Et en nous y poussant espère que l'un d'eux , dira laissez-les !

C'est bien le genre de laquais qui tiendrait le fouet pour les négriers

Prêt à rapatrier l'horreur pour quelques poubelles grillées

Ils parlent d'honneur et de coeur, de mots qu'ils ont oubliés

Comme l'Île de Gorée, confirmant l'adage "diviser pour régner"

Un jour d'avril potentiel dévalorisé

Confiance volatilisée, principe atomisé

C'est le retour du temps des colonisés

Traitant leur peuple de pas civilisé

En fait ce qu'ils visent, c'est être un bon boy comme ils disaient

En milieu autorisé



Freeman

Amenez vos camisoles, vos cames isolent

Pas nos textes, pas nos pensées

Vous aurez pas le rôle de ceux qui vont nous enfoncer

Alors qu'on sait tous ce qui s'est passé dès 33, détrompe toi

Il n'y a rien qui change, Hitler aussi est passé droit avec voies

La voix du peuple, la voix maudite, celle qui tue l'humanité

L'expression, la diversité, ce que sont nos cités

La voix de ceux qui veulent que la paix meurt

Qu'on se divise pour nos couleurs, pour que revive le Führer

Faut croire que vous êtes lâches, en plus, tous autant que vous êtes

Ceux qui pensent que le mal se résoud par le mal peut-être

Là il y a plus de peut-être, ils ont voté pour un facho

C'est pas un vote contestataire quand on connaît Dachaux



Refrain (x2)

Chargement de la playlist...