Lyrics de IAM - Aussi loin que l'horizon

n

Je dois rester hors de leur toile

Loin de ces vérités sous voile

Voir plus loin que la raison

Comme le souvenir souvent triomphant

De l'oraison, l'entrave n'est que physique en cette terre d'illusion,

Ils sont légions accusant d'hérésie

Ceux qui ont choisi une mentale évasion

Voit ces myriades de bombes souffler

Autant de sourire sans excuse aucune

Une vie de chien vaut rien, celle d'un gosse c'est pire

Nous dire que c'est pour le bien

C'est n'ouvrir qu'une fenêtre sur un mur

Où le billet fait papier-peint

Quand la vue est restreinte, on pense bien moins

J'irai plus loin que ça, plus loin que ce qui croient

Plus loin que cette place de parking

Où gît mon nom gravé sur une pancarte noire

Je veux pas de leurs horizons Abyssale prison

Où le mensonge tombe comme au temps de la mousson

Si je bois le bouillon, j'entraîne le moussaillon

Je veux pas de leurs solutions, elles ont le goût de poison

Je serai pas le bâton frappant les rejetons

Ils me feront pas croire qu'il y a que là qu'on est bon

Brandir le tison, la haine attisée, assis au coin à tiser

On se fait facilement hypnotiser une fois alcoolisé



Refrain (x2)

Akhenaton

Tout ce qui est visible est visable, vies, cibles et mirages

Défends avec ardeur tout ce qui est miscible et bizarre,

Douille et visage

Emaciés, trait visible, héritages, missiles et sillages

Missive et visa, illisible épitaphe



Akhenaton

Bâillonné à l'âge tendre, élevé pour usiner, à force de rien

Y voir, j'ai cru qu'à 16 ans ils allaient me fusiller

Gosse que c'bled ne veut pas reconnaître, par peur peut être

Le béton s'est écarté, ma feuille est devenue cette formidable steppe

Aussi loin que je me rappelle

Au crépuscule, je pensais que le globe

Solaire chutait dans la mer et se noyait, décès sans appel

Laissé sans affaires, intersection vitale, où les grands s'affairent

Seul dans ces lieux par manque d'argent ça ferme

Illuminé par l'unique faisceau naturel, dans c'monde vénal

J'ai survécu à 2 plongées en apnée dans l'Etna

Mirage matriciel où la réussite est cruciale

Ils m'ont braqué, pris ma part du ciel,

Celle qu'on voit des rues sales du poivre et du sel

Dans un jour fade, je fus l'hirondelle

Absent des marches et des murs

Au seuil d'une journée froide

Aujourd'hui ils m'inondent de ciment

Et si je mens, je tombe vivement,

Ici pour du vent, on te stoppe si facilement



Refrain (x2)



Freeman

Quand j'étais petit, déjà, seul, je rêvais de l'infini,

Où la lumière finit où tout s'unit

Où personne nie, ce qu'on dit

Mais bon, ici, on n'est pas parfait

Donc j'ai avancé, au milieu d'empaffés

Coincés dans leurs cultures arriérées

Moi, je voulais m'aérer, errer

Opérer un changement qu'on verrait

Histoire de voir plus loin, que les autres

Qui serrés autour de nous

C'était normal de voir un proche qui coulait

La foi permettait seulement d'être ailleurs,

Quand on voulait méditer, mes dits c'est mon odyssée

Dans le mal, je voulais pas glisser

Je voulais hisser le bien au-dessus de tout

Car l'espace c'est le pouvoir qui contrôle, et organise

Le sens du terrain, la liberté, et le free c'est la balise

Là dedans, c'est quoi que je visais

Mon mode de vie, fallais le réviser

Quitter la guigne et ses bancs, pour aller visiter les étoiles

Elles sont liées à nous comme on l'est avec nos gosses, man,

Le but final, c'est d'éviter le mauvais sort qui condamne



Refrain (x2)

Chargement de la playlist...