Lyrics de IAM - Fruits de la rage

on

Quand tu lèves la main sur elle, tu vois un fait d'armes

Sans vergogne tu l'racontes aux collègues,

Tu veux quoi ? une médaille ? Connard !

Puis la vapeur descend, semi regrets, c'est trop tard

Les mots n'y feront rien, ils masqueront pas les cocards

La couleur du "Sky", teintée par une larme de coca, Samu sur la rocade

Elle quitte K.O. sur une civière c'bocal les gosses en pyjama

Terrorisés, imbibés d'images, déjà formatés à reproduire

Adultes ces actes, comme un tableau d'Cézanne

Son corps jauni d'coups précédents,

Son souffle écarte les derniers moments d'vie d'un couple cédant,

Mais y'a qu'dans la morphine à l'hosto qu'elle s'évade,

Solitude aidant à part ses mômes, son existence est fade,

Toute jeune, elle croyait au prince et ses fables, et toi se marrant

Qu'elle t'a aimé comme jamais tu n'fus avant, quand les cris partent

Sa gorge s'écrase et maintenant quoi ! c'est navrant

Choqués les voisins veulent ta peau à tous les étages

Les objets éclatés attestent la rage, la tempête a chassé l'orage

Et 3 bouts d'chous otages de c'mariage, assis sur les marches

Le bonheur prisonnier dans un espace, ent'bris et marques

Les cris d'amours s'effacent, viennent les coups d'lattes,

Portés jusqu'au sang, insultes,

Juste offense surtout après deux coups d'poings dans la rate,

Egoïste, ta vie on s'en tape si tu la rates

Elle partira un jour par la grande porte ou à l'arrache

Quand toi tu chialeras au maton qu'dans la cour on t'a marrave





Refrain (x2)

Shurik'n

Quand la grêle tombe fruit de la rage

Dire qu'on aime laisser les mains passer le message

La vie malmène et c'est elle qui subit l'orage

L'amour en crève et le coeur retourne dans sa cage



Shurik'n

T'es là comme un con, debout quand l'ambulance se pointe

T'as les genoux qui claquent, tu pries mentalement les mains discrètement jointes

Ton front suinte et pas de courage regard reproche sur ton visage

La honte danse partageant le terrain au gyro des urgences

Puis vient l'temps des cent pas en salle d'attente craignant d'entendre

Ceux de tes gosses qui n'te souriront plus ce soir, ils ont quitté l'âge tendre,

Ils savent que c 'est pas un coin de porte, c'est les coups qu' tu lui portes

Qui marquent son coeur et sa face, leur haine sera tenace

L'amour se glace laissant des traces que rien n'effacera

Et tu rougis de déshonneur devant le bleu de ses bras

Le bleu de ses yeux demandant pourquoi ?

Pourquoi ? Un homme se met à boire se retrouvant perdu dans le noir

La seule à le rassurer, lui sert en même temps d'exécutoire

Si c'est ce que tu voulais maintenant tu l'as, tu seras seul avec ton verre

Et tes mômes grandiront loin de toi, seuls avec leur Mère

T'as tout foutu en l'air, mais t'es encore trop saoul pour le voir

L'espoir reviendra pas, y'a qu'toi qui es assez fou pour encore y croire

Le couloir s'est rempli de proches sa famille elle te regarde même pas

A part son frère plein de haine, cette fois j'pense pas que tu t'en sortiras

Blâme pas ta vie où le stress croissant vu le taf manquant

On dit que c'est un jeu sur un coup de trop tu perds femme et enfants

Tel est le prix du sang, sèche tes larmes fallait y penser avant

Qu'son amour ne meurt lentement trahi trop souvent

Loin de ces jours heureux etouffés par tes poings brisant ce lien sacré

les marques sur cet ange alité crie gommant le bien que t'as fait



Refrain (x2)

Chargement de la playlist...