Lyrics de DOC feat. 2 BAL - Bloc N°3 - Réflexion [Explicit]

Je ressens le besoin de remettre les pendules à l'heure, d'émettre un texte dirigé vers les pompeurs, les faux culs, les censeurs, mentir est leur moteur. Sans mentir, le noir fait encore peur. On fait avec ce que l'on a, et on vit comme on peut, parfois on doit combattre le feu par le feu. Tant pis si on vit dans le non sens, on supporte l'insupportable depuis notre plus tendre enfance. Si tu savais ce que c'était de vivre des années dans le vide, l'esprit plein mais le ventre vide. J'ai subi, sans souci, tu sais, pas de regret. Mon courage a grandi avec le danger, privé de liberté donc prisonnier de la haine. Les chaînes aux pieds, Babylone te saigne. Ils auraient aimé que je pointe mais c'est pas mon délire, plutôt opé' pour m'occuper de ta tirelire. Un Big up à ceux qui ont craché sur le D.O.C. à ma place ils se seraient décomposés. Je sais ce que j'ai fais et ce que je ne referais pas, je t'ai tiré dessus, je t'ai crossé, tu ne m'as pas laissé le choix. J'ai mûri au D3, 4 piges en tout, avec mes gars du 7.7., Grigny et du Tart' zoo. Mon séjour forcé n'a fait que me renforcer. D'où vient ce besoin de vouloir nous égorger, nous cracher à la gueule vos salades. Seul j'ai souvent pensé à m'occuper d'un crade je dois me taper tes mythos et tes gros shlags, je m'incline. Le destin me griffe et m'empoigne. Contre des ombres, je mène la pire des batailles, je deviens parano et flippe du paranormal, mutilation physique et mentale, en action le D.O.C. cisaille. Quoi ? mais qu'est-ce qu'ils ont tous ? Ils me disent que dedans c'est de la bombe et que dehors c'est la brousse. En rade, des rappeurs bradent leurs écrits, m'incitent à croire qu'ils racontent nos vies. Petit, je voulais appartenir aux paros, plus tard je suis devenu à la fois victime et bourreau. Rien n'a changé dans le regard des miens, pour mes ren-pa je reste leur bébé d'1m80. Franchement je me fous de ces juges et proc', je suis convaincu que mon bijou n'est pas en toc. Au fond du trou, j'ai gonflé mon stock, j'ai croisé le regard des voyous et celui de la provoc'. Ils veulent me test, ils me détestent et se moquent de mon avenir et rêvent de me voir crever dans leur bloc. Que je fasse du sur-place spectateur de mes défaites, qu'ils fêtent leur victoire sans que je fasse un geste, ils veulent me test...

Ma réflexion est contenu dans l'intégralité de mon texte, je règle mes comptes avec ce siècle
Parce qu'ils veulent me test, obligé d'être direct, go, je règle mes comptes avec ce siècle (X2)

C'est destiné aux gars des quartiers difficiles, tous ceux qui évoluent dans des milieux hostiles, tu sais, ils ont voulu salir mon nom en disant que j'étais mort sache que ce qui ne nous tuent pas nous rend plus fort on a fait vibrer vos oreilles y a 10 piges, 2 Bal, Kilomaître définition du rap hostile.
Chargement de la playlist...