Lyrics de 187 FaceKché feat. Shoddy & GLD - Fable De Rue
Écoutes : 788279

[Intro: Le Dangereux]
J’suis v’nus au monde dans un guet-apens
Mais pourtant mère nature ne voulait pas
J’suis resté bien vaillant un bon combattant
Je suis la raison de pourquoi mes amis ne tombent pas
Si tu m’vois sur un move ne parle pas
Dans ton futur avenir tu comprendras
Que c’est 187-Homicid Verbal
Écoute c'est c'qui te faut vas-y le gros lève les bras

[Verse 1: Die-On]
La violence j'observe, les dégâts j'les constate
Quand j’commence à m'perde y'a les gars dans mon back
J'pense que mon monde est malade, dans ma tête j'suis fucké
Y'a des jeunes qui s'baladent avec une lame où le [?]
J'cherche un sens quand j'y pense sa m'donne mal au cœur
L'ensemble de mon enfance secteur du bunker
Pendant que dehors c'tait la guerre moi j'jouais au 64
J'croyais au tremblement de terre lorsqu'explosait le C4
Dans l'game y'a un problème y'a trop d'gens qui veulent shine
Qui veulent jump dans l'arène sans savoir c'est quoi l'time
Un produit dans ma poche, pied nu dans la garnotte
C'est finis moi j'm'accroche pus personne auras d'cut
La monnaie c'est l'enfer plus j'en fait plus j'en perds
Anyway quand tu crèves c'est pas avec qu'on t'enterre
Dans ma gang suffit d'un appel pis les rides sont plein
À la fin juste qu'on s'rappelle par chez nous on s'tien

[Verse 2: Shoddy]
J'adore l'extorsion les évasions les séquestrations
Quelle sensation, c'est quasiment mieux qu'une pénétration
Monsieur l'juge voici ma révélation
J'arrête pas d'penser au crime depuis mon incarcération
Des intros par infraction, des lacérations
Toutes ces images tournent dans ma tête en accélération
Ma génération porte les grands criminels en vénération
Ceux qui volent qui fraudent qui deal qui tuent pour ramener les rations
Impossible de nous ramener à la raison
On sort de prison, tout ce qu’on veut faire c'est des livraisons de cargaison
Trop d'codés autour faut contrer la délation
Déguisant des meurtres en suicide par pendaison
Faut qu'j'arrête d’écouter le démon dans mon oreille droite
Les doigts autour du couteau, ça y est j’ai les mains moites
J'fais un appart [?] le plan d'négro je squat
La porte du condo défonce tout l’monde à terre c’est le SWAT
So what? Au poste shhhh c’est les fables de la rue

[Verse 3: Infrak]
Tout les alliés j’te parle des best qui restent les mains liées
Les vieux voyous qui sont arrivé avant d’connaître le mal allié
Ceux qui portent des armes qui sont prêts à les manier
Le rue nous est trop cher même ceux qu'on a marrié
Tu peux nous lever ton chapeau pour les fois qu’on a levé le chapelets
Même si c’est rare les cadeaux y faut qu’tu fermes ton clapet
À l’horizon les prévisions sont dur a voir dans mon champ d’vision
J’veux pas savoir les prédictions quand c'est l'heure pour les commissions
J’connais l’time dans l’street laisses tes rimes sur l’beat
Icite on veut être chiefs mais pas s'sentir cheap
Même si j’ai besoin d’cash j’sais qu'c'est pas long qu'le gun y m'sert
Même si faut que je me cache, tu sais qu'j'encule le commissaire
Sans cennes, les temps saignent, j'dégaine pour qu’mon clan règne
À l’antenne on t’enseigne à l’ancienne de c'que les gens craignent
On rode jusqu’à l’aube, bring the pain
[?] against the rain

[Verse 4: Souldia]
Yo j’suis là tu vois d’où j’sors
Hiroshima dans ma rue comme le premier Limoilou Starz
Y faut qu’ça paye pas d'temps pour le bénévole
Bienvenue chez les voyous d’la vieille école
Ma vie c’est ça, un micro carbonisé
Ma vie c’est ça, valorisé les milieux défavorisés
J’ai les deux pieds sur terre, j’très conscient d’ma réalité
Le nécessaire c'est juste un rêve a réaliser
J’écris du rap avec les mains plein d’sang
J’suis pogné dans l’même fuck ça fait 25 ans
Street life constant c’pour ça qu’on s’tien les coudes
C’est chose là tu les comprends après la troisième écoute
Où la vie nous amène vers des moves de racailles
Ya des gars qui sorte de pennr pis qui trouvent pas d’travail
T'as pas vue l’heure ce soir le tonnerre gronde
Encore devant le procureur à chaque fois qu’la colère monte

[Verse 5: GLD]
Y veulent qu’on s’envoie les chefs jusqu’à ce qu’on parte dans le tombeau
C’est la même misère qu’on vie de Limoilou jusqu'au Congo
Sombre réalité parce que c’est dur dans nos rues
Ici impossible d'y voir plus clair quand il s'agit de la rue
Écoutes bien mon récit, essais de lire entre les lignes
C'est notre triste réalité négro c'est bien plus que débile
Un monde en déchéance, on en place une à ceux qui perdurent
Une petite lueur d'espoir à toute ma génération perdue
Pardonnez-moi dans mon langage si j'suis méfiant
Que connais-tu de vivre dans le street ou dans le trafique de stupéfiant
Nos vies sont comme des films, des fois j'en suis l'inspiration
Dans mon vécus parce que j'en porte encore des cicatrices
L'encre de la vie d'artiste, Démaniak, Fackché, Fable de rue
La traversée du désert était notre trajet
Survécus au naufrage, j'ai vaincus du bout du doigt
Entre les bavures policières et où on a bafoué tout nos droits

[Outro]
C'est les fables d'la rue...
Chargement de la playlist...