Lyrics de LA CANAILLE - République
Écoutes : 20584

Je te côtoie depuis l’enfance
Depuis le jour où je débarque en France
À l’époque j’avais confiance
T’étais celle que les bancs de l’école encensent
Les manuels semblaient tous unanimes
Ta maxime avait toute mon estime
En trois mots j’étais conquis j’avais compris
Tu portais le cri que le peuple exprime
Légitime bienveillante
Généreuse solidaire accueillante
Que de vertus que de compliments
Ton bilan paraissait concluant
T’avais tué l’empire et les «sang bleu»
Fait des lois pour étrangler les temples
T’as fait trembler les grands crever l’écran
T’étais celle qu’on érige en exemple

Répu… Répu… Répu…
Répugnante République
Gueule de vache gueule de flic
Dis-moi pourquoi rester courtois?
Tu n’as qu’un camp il est bourgeois
Dis-moi comment voter pour toi?

Répu… Répu… Répu…
Répugnante République
Avec toi le bâton n’a fait que changer de main
Je sais que je dois te dépasser si je veux chanter demain

Puis j’apprends les heures sombres de ton histoire
L’envers du décor de tes victoires
La mémoire chargée de sang
T’as défendu l’étendue de ton territoire
J’apprends qu’derrière ta bonhomie
Se cache l’économie de tes colonies
Ah ça y va ça ira follow me
Quand le trône autochtone enrichit tes lobbys
J’apprends les barbouzes la Françafrique
La ronde des valises diplomatiques
J’apprends l’Indochine j’apprends Papon
J’apprends Sétif et ton goût des canons
Soudain la candeur se dissipe
Je me méfie de tes disciples
Tant de dénis de crimes indicibles
Soudain j’accuse et renie ton hémicycle

Répu… Répu… Répu…
Répugnante République
Gueule de vache gueule de flic
Dis-moi pourquoi rester courtois?
Tu n’as qu’un camp il est bourgeois
Dis-moi comment voter pour toi?

Répu… Répu… Répu…
Répugnante République
Avec toi le bâton n’a fait que changer de main
Je sais que je dois te dépasser si je veux chanter demain

Aujourd’hui tu n’es qu’un mythe une relique
Une supplique de plus pour bigot
Un totem que n’agitent
Que les pourris les brasseurs de vent et les bourricots
Langue chloroforme langue de bois
Tes phrases sont creuses elles manquent de poids
Reine du faux débat peste ou choléra
Tes porte-voix me mettent hors de moi
La sécurité dans toutes tes bouches
La peur de l’autre chez le Français de souche
Que d’la haine sous toutes ses couches
Entasse écrase les pauvres comme des mouches
Rétrograde phallocrate élitiste raciste et mensongère
Ok soyons clair si je t’insulte c’est volontaire

Répu… Répu… Répu…
Répugnante République
Gueule de vache gueule de flic
Dis-moi pourquoi rester courtois?
Tu n’as qu’un camp il est bourgeois
Dis-moi comment voter pour toi?

Répu… Répu… Répu…
Répugnante République
Avec toi le bâton n’a fait que changer de main
Je sais que je dois te dépasser si je veux chanter demain
Chargement de la playlist...