Écoutes : 100188
Lyrics
Vous avez aimé le premier, vous adorerez le second

Ils reviennent : Imhotep, Khéops, Shurik'n, Malek Sultan, Képhren et Akhénaton

Rien que pour vous et pendant 5 minutes de totale frénésie musicale

Le côté obscur présent Attentat 2, le retour

Bon vent !

Dring dring putain on sonne à ma porte

Obligé d'appuyer sur pause au magnétoscope

Juste au moment où ça commençait à filer dur

Où le gentil se fait décalquer contre le mur

J'ouvre je sors "Qui c'est ?" "C'est nous on monte"

Il me dit habille-toi on dégage dans quelques secondes

Direction la frontière pour aller à Aix

Dans un vernissage d'art contemporain tous dans le break

D'Imhotep, en avant, le Soul Swing est avec nous

Il y a aussi Kader, Brahim, Lassad et Houari dans le coup

30 minutes après nous arrivons à Aix

Où l'on parle pointu, où les jeunes sont vex' !

On fait donc une entrée remarquée dans l'atelier

Les pique-assiettes sont en plein effet devant le buffet

Je vois les autres en compagnie de femmes à parler de peinture

Malek s'intéresser à la sculpture ?

Ah je suis ballonné car je n'ai pas digéré

les sandwiches de la soirée d'hier du côté de Perrier

Tout autour de moi le spectacle est dur culture peinture sculpture

Mais je vois dans le fond la nourriture

Un coup d'épaule à droite, un coup d'épaule à gauche

Virez-vous mesdames que je m'en mette plein les poches

Je retraverse la salle pour boire un punch coco

Quand j'aperçois Chill planté devant un tableau

Oh, c'est neuf ? Il l'a fait exprès, c'est un objet de culte ?

Vous me ferez signe quand vous l'aurez version adulte

Car si cette chose est un tableau

Ma soeur de 10 ans s'appelle Picasso

Un mec s'est approché et m'a dit "cet auteur a du coeur"

Ah ouais, un Polonais qui utilise plus de 2 couleurs

Si je ne me trompe, son style c'est

Du merdicocubicodébilo gribouillage abstrait





Refrain

C'est, c'est, c'est un attentat

Un attentat violent les deux pieds dans le plat

Quelque chose m'intrigue à quelques pas de moi

Il y a un attroupement autour de je ne sais quoi





Je me rapproche, je jette un oeil "oula, c'est quoi ça ?"

"C'est de l'art, mon cher, au cas où vous ne le sauriez pas"

Je ne vois pas où il veut en venir c'est pas que c'est moche

Mais, il l'a peint avec l'oreille gauche ?

Tout le monde me regarde d'un air indigné

Quoi qu'est-ce qu'il y a c'est pas de ma faute si c'est laid

Un autre me demande qu'est-ce que tu penses de ce délire

Je lui ai dit l'auteur abuse des cigarettes qui font rire

Et j'ai pris du Ketchup dans ma main droite

J'ai choisi un tableau, bien visé, splash !

Bien entendu il y a bien eu 5 ou 6 couillons

Les cheveux dans le genre Godefroi de Bouillon

Pour s'extasier devant la tâche "ce peintre est un chef

Admire la perspective, les couleurs, quel relief"

Mon estomac me tiraille, il faut que je ravitaille

Ma panse je localise ma cible et je m'élance

Droit sur le buffet, haro sur les crevettes et le saucisson

"Heu j'pourrais avoir le jambon "

"Hein?" "Heu, non, c'est bon"

Je continue à bouffer goûter tout ce qu'il y a sur la table

Liquide ou solide tout y passe rien ne m'échappe

Je mords une biscotte et je sens le caviar beuaargh



Refrain



Bonjour je suis le fameux peintre en exil Stabre

Moi c'est Chill 25 ans élevé aux pâtes en sauce

Voici Messire Imhotep, président de notre assoc'

En deux mots, le boss de la ross et du matos

Mais dis-moi, tu flingues de l'haleine zé

Ouvre la bouche et les accords de Genève sont violés

Ainsi que 20 résolutions sur les armes chimiques

C'est bien beau d'être artiste, mais la douche ça existe

Je sors des WC et j'ai encore les glandes

Je dois me défouler et ce sans plus attendre

Je fouille dans mes poches, j'en sors un stylo

Puis m'approche discrètement d'un tableau

Je regarde autour de moi, bon personne

**** le Z de Zorro ouais je cartonne

Soudain arrivent derrière moi deux crétins cosmiques

Euh, géniale cette lettre symbolique

Après avoir terrorisé tous ces artistes ivres

Craché des noyaux d'olives dans la tronche des convives

Après avoir éteint, rallumé, éteint, rallumé

Éteint, rallumé les néons

On est partis et tous ces nez pleins de chnouffe

Une fois la porte fermée, on poussait ouf !

De Aix à Perrier les concentrés de laids voient

Qu'un jour ou deux ans après IAM fait toujours des attentats



Refrain

 
Tous les MP3 de IAM
Tous les vidéos de IAM
Grands rêves, grandes boîtes (Beat: Akhenaton) (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Monnaie de singe (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Chargement de la playlist...