Écoutes : 95185
Lyrics


Le vécu a ses secrets, comme nos phases, ont les leurs

On n'invente rien, nos phrases sont là, pour donner l'heure

Sans vouloir changer le monde, en tant, qu'inquisiteur

Observateur accompli, sur feuilles et dans vos secteurs

Toujours aux seuils du dégoût, mais t'inquiète on s'dévoue

La race des gratteurs, breakeurs, témoin des braves heures, debout

Ceux qui tiennent l'coup, qui tiennent l'crew, qu'ont évité le trou

Qui passent partout, vu qu'on fait pas gaffe à tout, la corde au cou

B.Boy fanatique, le hip hop j'aime et sème

Y'a rien d'nostalgique, j'compte ton f'tur, et on t'sème

Ça y'est c'est le second souffle, Rhô, ça part en biberine

Trop d'branques s'imaginent ou croient qu'il possède la sale mine

Pour des sales lignes, on te réanime, le son c'est ma vie

Qu'tu sois ravi ou pas, on pille, d'puis l'époque d'la toupie

Vérifie, t'es pas le premier, à vouloir nous saisir

Et tu seras pas le dernier, IAM passe et restent les soupirs





Shurik'n

Je suis le genre de cheval qui finit la course même une patte cassée

Cuirassé, dur à terrasser assez racé, esprit non cadenassé

Jadis cursus classique, vie basique, journée typique

Bleu de travail et week-end hippique

Jusqu'au soir où le typhon débarque radiophonique

La passion me pique

Peu à peu j'm'éloigne des bancs publiques

Autour de mon cou pendait l'Afrique

Autour de mon crew rodait l'art et pas l'fric

Fuyant l'statique, pharmaceutique

Pour nous pour eux c'était qu'exotique, thérapeutique

Après un long sommeil léthargique

Journalistique la voie prise par la clique

Caustique on causait linguistique

Mystique chaque jour était didactique

Évoluant sans le savoir côtoyant l'utopique

Survivant au temps serein écrasant le pronostique





Akhenaton

Dis moi pourquoi tu crois qu 'en fait on se couche si tard ?

A chaque nuit blanche on relie un bon missile qui part

Reclus dans notre base, hermétique tel un profond mitard

Quand dans les cocktails ils s'prennent à coup d'Marie Brizard

Soldat d'Mars original preneur de paris bizarres

Du genre qui a tiré un trait sur ma vie de sous-smicard

Comme tous j'ai traîné du sound au podium Ricard

En ce temps les groupes avec nous étaient du style guitare

J'ai pas voulu l'soleil, j'connais c'que fit Icare

A Paname, j'ai appris l'sens tout bête du mot tricard

Je veux pas d'cigare, pas d'belle caisse, pas d'héligare

Je garde en mémoire, ma piaule tirait plutôt du camping car

Pour chaque vers écrit, un mis à gauche pour Richard

Et un autre : la dynamite en bouche des pleurnichards

Quelque soit leur carapace, IAM c'est de l'anti-char

Du sérieux, du furibard, MC type maquisard

Mais qui dans l'turf prétend qu'le rap est fade

Et s'ils sont pleins dis leur qu'les phrases on bade

Donc mic en main on veut qu'les phases soient bad

Si c'est l'cas tous les gars crient « Pooh Pooh »

Mais qui dans l'turf prétend qu'le rap est fade

Et s'ils sont pleins dis leur qu'les phrases on bade

Donc mic en main on veut qu'les phases soient bad

Si c'est l'cas tous les gars crient « Pooh Pooh »

 
Tous les MP3 de IAM
Tous les vidéos de IAM
Grands rêves, grandes boîtes (Beat: Akhenaton) (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Monnaie de singe (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Chargement de la playlist...