Écoutes : 37670
Lyrics


Ici ou ailleurs, petite soeur, seul le coeur mène

Quand ton âme saigne et que le mal règne

Le monde est plein d'fourbes, surdoués, prêts à te flouer

Clouée, la première innocente qui voudrait briller

Petite prend garde aux beaux parleurs, le vice c'est leur taffe

Leur schlasse, ces pourris n'ont pas de face

Ils abusent de l'innocence, sans honte et sans regrets

Pas chez eux, bien sûr, mais dans d'autres pays en secret

C'est devenu une habitude donc c'est resté chez nous

Le but, fille, c'est d'ouvrir les yeux, ici y'a trop d'fous

Et c'est pas ailleurs qui s'forment, c'est fait à domicile

Avec la bonne norme, on revient à l'âge du fossile

Et toutes les grosses têtes de la politique le savent

Mais personne bouge, il est mort, le héros des braves

Comme ces stars qui bavent sur des femmes

Qui pourraient être leur fille, à l'écran tout à un prix

Ici ou ailleurs, petite soeur, le mal est posé

Qui va oser ? S'opposer à ce putain d'blé

Qui dévie de la réalité, y'a pas d'moralité

Je trouve horrible de laisser des pédos en liberté



Refrain

Syleena Johnson



Shurik'n

Ca fait 5 fois que tu vomis cette semaine

Et y'a maintenant 2 mois que tu tournes en rond chez toi

Comme le doute dans ta tête se promène

Ton regard s'arrête sur les fringues que t'avais ce jour-là

Elles sentent encore l'étreinte de la coke et du whisky coca

Ce qui aurait du être un printemps ne fut qu'un sale hiver

Sans prénom gravé à 2 dans la pierre

Sincère petite soeur, t'en prends pas à ton rouge à lèvres

Il voulait te faire belle, que tu sois la reine du bal

Ignorant que trop de beauté ça réveille l'animal

Et le serpent se pointe vite avide

Sachant que vient d'éclore une chrysalide

Seconde après ils sont cent qui salivent, cent qui s'activent

Fuck les tabous, bois un coup, prends-en où tu seras pas dans le délire

Tu voulais grandir c'était tout

Tournoyante sur la piste entourée de héros, t'as pas vu venir l'plus beau

Et Alice croise le réel au réveil à l'arrière d'une Volvo ivre jusqu'aux os

Avec pour seul souvenir et cadeau des traces de doigt sans visage dans le dos

Et l'innocence partie en lambeaux

J'entends d'ici c'connard clamer qu'il s'est marré

Avec une fille bourrée, faut pas pleurer ces choses-là arrivent

Faut juste assumer un fragile coeur d'à-peine 18 ans dans un corps de 25

Et ce reflet dans l'miroir qui te dit froidement que t'es enceinte



Refrain



Akhenaton

Avant tout, je voulais te dire que des conneries on en fait tous

Et qu'à ton âge, la flèche de l'amour fait mouche, souvent

Les garçons partent comme le vent soufflant, ta plume souffrante

Caresse les pages du journal intime soulevant les larmes

Au soleil mourant, chute de courant

Pour ton p'tit coeur nu chaloupant, les sentiments qu'il te porte sont morts

En l'ouvrant, comme toi j'aurais pas aimé qu'on se mêle

Mais j'aurais évité des problèmes, si on m'avait donné un conseil

C'est bête mais c'est important, cette liberté qui te fût offerte

Ce jour-là c'est comme une porte de cage qui s'est ouverte

Première chose que t'as faite, t'as tourné la tête,

Fui dormir chez tes copines en courrant

Ma petite souris, ça rigole plus, t'as mis le pied chez les grands

Et ça depuis la perte d'la première goutte de sang,

Jusqu'à ta belle connerie du jour de l'an,

Eméchés, ils t'promettent la terre

Ce qu'ils veulent c'est 1 minute sur toi par terre, dégoûtants

Et quand le meilleur pote dit faire la paire

Ils commencent à t'embrouiller avec un air déroutant

Et par amour ton jean s'déboutonne, ils font l'affaire

Petits pédés, ils méritent minimum une belle paire de claques pour la peine

Ils sont partis te laissant à tes craintes

Aller le crier sur les toits, soutirant des sourires de tes plaintes

Comme si c'est pas assez, laissent dans le futur une empreinte

Ce bout d'papier a changé de teinte et indique que t'es enceinte

 
Tous les MP3 de IAM
Tous les vidéos de IAM
Grands rêves, grandes boîtes (Beat: Akhenaton) (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Monnaie de singe (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Chargement de la playlist...