Écoutes : 96
Lyrics
quand tu pars pis tes jeune pis qu'tu ball à l'école
quand c'est les clips qui s'pavanent et qui instaure toute les modes
on vient à s'dire que c'est hot d'être thug, enchaîne les mauvaise notes
parcqu'on t'invite dans les clubs , pensant qu'la vie c'est le smog

quand même les profs ont plus d'respect et puis qu'la monnaie te concerne
on mène la vie pas correct , c'est mauvais pour l'oreille
à force d'entendre les non sage , y t'faut une dose de courage
pour sortir du piège que t'es , quand ya plus rien qui soulage

c'est la galère , t'es appellent les frères mais quand t'es blocké
on perd ses repères , c'est comme fermer un coffret
on parrait tous okay , mais ont a tous laissé le hockey
on s'retrouve autour des tables et soudain on a l'hoquet

mais y'ont l'crochet pour nous faire faire l'interdit
frère j'ai vue des soeurs soeurs étourdis
et tout c'qui pouvait les sortir tombent dans l'oublie
c'est comme définir sa vie à vivre seulement le vendredi

les projets arrête , que d'l'ambition pour la fumé
on hésite à dire je t'aime à ceux qui nous ont aimés en premier
toute ce parraître et ses cernes , on quitte même le domicile
au nom d'la vie j'ai trop respect pour vivre dans le vide



mais dans ma vie j'ai souvent fait le contraire
de c'qui était bon pour moi , mais cette fois ci j'me relève

Quand t'en a marre de cette fausse vie , et qu'tu comprends
que ya pas d'raccourci pour du bon temps
on revient de loin , fallait faire les démarches
au plus profond du sac tu t'rajoute que des marches



Soudain l'apparte , c'est les veillées , c'est l'temps de fêter
les lendemains au goût amère , on doit pas être encore réveillé
on embarre c'qui sert à mettre de l'ordre dans la vie
on serre les barres de fer de la conso qui fait partie

de notre mode de vie aussi stupide sois-t-il
j'ai vue des jeunes troquée leur ceinture avec une pill
des gens déconnectés et on s'compare avec pire pourtant
un effet réel pour toi devrait pas avoir d'limite de temps

du genre y faut j'jump dans l'char avant qu'le dude ferme
on s'fait accroire que tout baigne quand soudain revient le boomrang
et les nuits sont des flashs , on est incomfortable
on perd toute source de courage on file dans route qui fait mal

on perd le fil et le sens , l'essence dans l'véhicule
c'est d'la verdure ou plus , la souffrance d'une vie dure
on tourne en rond tout seul , y'a plus d'boussole
on est dans l'sous-sol priant Dieu qui nous console


mais qu'es qui s'passe , ya juste trop d'espace
l'impression d'l'impasse , la mine basse qui brasse



mais dans ma vie j'ai souvent fait le contraire
de c'qui était bon pour moi , mais cette fois ci j'me relève

Quand t'en a marre de cette fausse vie , et qu'tu comprends
que ya pas d'raccourci pour du bon temps
on revient de loin , fallait faire les démarches
au plus profond du sac tu t'rajoute que des marches



et puis plus capable , la drogue c'tune attrape
yer 4h du mat et tentôt j'travaille
j'en prends une de plus , j'fait d'la roulette russe
c'est plus vraiment que j'm'mamuse, c'est la gaffe que j'fais c'est ma ruse

par après j'ai les bagages , ou s'est que je m'en vas
à l'hopital ou en Dtox ? mais j'reste pas avec tout ça
avec ce mal dans les gènes quand plus rien ne me freine
je sais si j'arrête pas , j'pourrais devenir schizophrène

ma famille m'encourage après mon grand sevrage
les habitudes reviennent , soudain j'me sens capable
j'ai la force , du moral , j'regarde ma vie
pour une fois j'suis fier , JE suis sobre la nuit

 
Tous les MP3 de 6.0
Chargement de la playlist...