Téléchargements : 11
Écoutes : 49
Lyrics
passer son enfance a frapper dans le miroir de l’autre
comme si la rage que j’ai sur le dos etait la par sa faute
Si j’me suis lever du mauvais pied ils vont souffrir ou pire
des grandes journées a me demander si je laisse passer ou je tire

chu tanné d’essayer de batir moi j’veux les deconstruire
j’ai hâte de leur montrer c’est qui le dernier qui va rire
mais la chu pu capable de regarder mon destin en face
chu infecté par leur violence vu qu’on est de la meme race

vous avez trop heurter la cage vous avez reveiller la bête
ca fais assez longtemps que chu calme aujourdhui cest lheure dla tempete
toute la colere qu’yas dans ma tête c’est a cause d’eux autre que j’lai vu naitre
la y’est trop tard pour qui m’arrête fils de putes ca va etre ta fete

aucun dvous aurais pu savoir personne sen ai donner la peine
y’avais juste moi pis mes cahier remplis de delire pis de pages de haine
j’ai deja passer des années a esperer que la mort se ramene
la fin de l’histoire jva la signée avec un rasoir mes veines


refrain:
l’infection s’est infiltrer -- dans mes arteres et dans mon coeur
ma vie est dénuée de couleur -- on peu meme pu dire que jai la peur
j’me suis battue comme une machine -- j,en ai fait surchauffer le moteur
j’vas faire payer a ces menteurs -- les concéquence de leur rumeur
l’infection s’est infiltrer -- dans mes arteres et dans mon coeur
ma vie est dénuée de couleur -- on peu meme pu dire que jai la peur
j’me suis battue comme une machine -- j,en ai fait surchauffer le moteur
j’vas faire payer a ces menteurs -- les concéquence de leur rumeur


les deux pied sa corde raide a chaque fois que jme leve
faut que jtraverse les tenebre c loin dun monde de reve
juste des cauchemards en continue j’ai hate que tout s’acheve
un paquet d’idées noir qui reviennent j’me rimagine la scene

mon poing qui frappe leurs gueule qui saigne avant que le rideau sferme
l’euphorie dles entendre crier chu pret pour un rappel
y’en as des centaines d’autre comme moi sont pas au bout dleurs peines
leur yeux plongés dans mon regard pour qu,enfin ils comprennent

toute les épines qui m’ont transpercé quand J’portais ma croix
pis peu etre que si jetais dieu jaurais garder la foi
j’connaissais tres bien mes priere Jles recitait 100 fois
mais quand le diable est venu me parler j,ai écouter sa voix

finalement j’me suis calmer mais pense pas t’en sortir
j’vais vous obliger a porter la pire des cicatrice
j’vous laisse trainer dans votre marde J,en ai plein l’cul j’me tire
vous penserez a moi a chaques soir avant de vous endormir
 
Tous les MP3 de Explozhead
Chargement de la playlist...