Téléchargements : 171
Écoutes : 798
Lyrics
On sombre - Flam

(1er couplet)

J’ai honte, honte de ce monde où l’on vie accroché à une pente à attendre que l’on nous porte secours mais que l’on tombe
Des secousses gronde dans nos têtes pendant que d’autre font la fête
On se retourne dans les rues et se qu’on voit se n’est que des esprits mal saints le monde en craint ouais !
Frères, nous sommes en quête du monde parfait mais les bombes explosent et nous laissent que des tombes
On sombre mon frère, on sombre, mais où donc passé la paix di moi, où est donc passé la paix ?
On passe, passe dans les rues et on se permet de se regarder du coin de l’œil
Les gens sont méfiant, méchants regarde le monde et zappe, zappe les Chaines Tv qui chez eux enchaine aucune pensé, la vie est si facile assis sur un fauteuil
Personne n’agis, tout le monde regarde, pendant que d’autre sont enfermé par des chaines ou transporté dans des cercueils
Hommes et femmes pleurs en chœur leurs enfants noyé dans leur sang en attendant que les sans cœurs un jour foutent le camp…

(Refrain)

Tous née de la même race,
Une race devenue chiante, qui se transforme, se transmet
De chien en chien qui nous laissent sombrer,
Tomber, Coincé sous les décombres,
On sombre, on sombre mais personne n’est là pour nous entendre !

(2e couplet)

Le monde, tous accès sur le bien-être et le paraitre,
La norme une relativité bien grande qui peut dépendre de chaque société
Pourquoi accentué tout se que l’on observe
On s’obsède à ressembler à tout le monde,
On s’obsède à plaire a tout le monde, on veut être l’zinne en personne
Et on suit cette onde qui se fonde par des bouquins, télé ou magasine
Pourtant tout le monde est si différent
C’est se qui nous rend si beau aux yeux de certains,
Si laid aux yeux de d’autres, pourquoi vouloir plaire
À tous quand dans le fond le monde s’en tape,
Tous là pour une raison mais on oublie les bonnes combinaisons
Les bonnes conjugaisons, on fait appelle aux mauvaises liaisons
Qui se transmettent de parents à enfants, de génération en génération
Le mal se propage, facteur de mauvaise terminaison
Y’a des trappes partout, Moi cap a la tête, j’avance
Je t’attrape et je te lâche pas non, je te donne une tape s’il le faut
Il faut arrêter de faires les moutons et de suivre le chien et le troupeau
Car tu tourne tourne en rond mais faut savoir, tu fini toujours à l’abattoir

(Refrain)

Tous née de la même race,
Une race devenue chiante, qui se transforme, se transmet
De chien en chien qui nous laissent sombrer,
Tomber, Coincé sous les décombres,
On sombre, on sombre mais personne n’est là pour nous entendre !

(3e couplet)

Pourquoi vivre dans un monde
Qui blesse tous pour être dans un milieu modeste,
Pourtant dieu est grand, dieu test test les hommes et il te réserve un sort après la mort
Pourquoi toujours toujours vivre devant une image sans valeur, une nature sans avenir, une terre terre vide de cœur, où autour de nous, nos frères et sœurs sont là, ils pleurs.
Sa me tue quand je vois des millions de dollars dépensé pour des connards
Quand dans le monde des millions d’homme on peine à mangé
à nourrir leur nourrisson, On peine À travaillé, on peine à vivre,
Que certain meurt sans souvenir d’avoir vécu, vécu le moindre plaisir
Que les gens font semblant de faire le bien mais
Que se n’est que pour une photo dans le journal
Un Statut Facebook, ou pour convaincre qu’ils sont tout sauf le mal
On peut essayer de mentir aux autres, à soi-même mais pas à celui
Qui à fais de la terre un endroit plein, plein de créature humaine
Tous, tous, hostile, parait-il qu’il faut aider, aimer et s’entraider
Mais On n’aide pas pour paraitre bien, pas besoin de le dire
On le fait, on accompli quelque chose, On donne le bien
Pour le bien, Pas le bien pour cacher le mal

(Refrain)

Tous née de la même race,
Une race devenue chiante, qui se transforme, se transmet
De chien en chien qui nous laissent sombrer,
Tomber, Coincé sous les décombres,
On sombre, on sombre mais personne n’est là pour nous entendre !

(4e Couplet)

Pourquoi au début ont née sans se soucier de la terre
Mais aujourd’hui même les plus vieux ne se soucient pas de leur mère,
Trop de choses qui se passe mais tout le monde s’en tape ouais
L’or bleu soutiré en abondance en pensant qu’on n’en aura jusqu’à nos condoléance
Condoléance à la planète qui risque d’exploser
La guerre est loin, l'eau on l’a,
La vie accès sur les péchés et la mauvaise foi
Tous vivants chez Satan, le Chetan toujours là chez les visages à deux faces
Face caché de la réalité que peu reconnaisse
Notre esprit mal saint défit la réalité qui est pour nous une
Simple imagination.


- Flam
 
Tous les MP3 de Flam
Chargement de la playlist...