Écoutes : 825054
Lyrics
Kaz par kaz, le Cercle Rouge s'agrandit.

Ma té-ci va ké-kra, gars.





Refrain

Tu le sais. Quoi ? Ne dis pas que tu le sais pas.

Ca saute aux yeux gars, ma té-ci va ké-kra.

Tu le vois. Quoi ? Ne me dis pas que tu le vois pas.

Ca saute aux yeux gars, ma té-ci va ké-kra.





Tu le sais refré, vingt ans que ça dure la poisse aux aguets.

Ne le nie pas, c'est un fait, rien ne cicatrises ses plaies.

Les tours m'environnent, les cloches de l'église sonnent.

Ce n'est pas le glas, gars, mais c'est tout comme.

J'observe la fourmilière, ses carreaux cassés, bâchés.

Toute une vie à passée à tchatcher, dans le ciment gâchée.

Dans les plans foireux, tant et tant de fois marché,

Qu'arrivé au bout du chemin, trop tard, faut se lâcher.

J'ai beau crier mon destin, à la rocaille lié, trop injuste.

Je ne peux l'accepter sans sourciller, sans interlocuteur.

Seul, face à face, képis, commissaires, excédé.

J'ai pris les tours comme boucs émissaires.





Refrain





Contre-pied, t'en fait pas, je vais m'en sortir, ça c'est sûr.

Le sachet que je vends m'assure des rentes pour le futur.

Ne te bite pas, gars, la pagaille c'est mon fonds de commerce.

Laisse faire, c'est dans la merde que j'assure mon business.

7 sur 7, je livre 24 sur 24, t'inquiète, des couilles en roro.

Hélas, la punérie me guette, bullshit.

Coupez pas les vannes, la vie est telle que

Que l'épicier fermera à coup sûr sans nôtre clientèle.

Dix keus, plus dix keus, le manège était cramé.

Pécho, du shit dans le keus.

Je suis tombé, je suis sorti, je m'en suis pas sorti.

Je galère excédé, j'ai pris les tours comme boucs émissaires.





Refrain





Un été dans la cité style Ministère Amer.

Tous les mains en l'air, faire la foire, chauffe l'atmosphère.

Chauffe, gars, fais-toi plaisir.

La voisine supporte pas les éclats de rire, elle doit dormir.

Pas de bol, les filles sont folles, les gars décollent.

Conditions idéales, pas de bol, les condés sonnent.

La fête est finie, la cité sort de la soirée aigrie.

En bas des tours s'amassent ceux qui n'ont eu droit qu'au mépris.

Police, papiers, comme si ça suffisait pas, fouille.

Un civil qui parle mal, merde, voilà que ça part en couilles.

Les képis dispersent la foule, mais la foule ne se laisse pas faire.

Excédée, elle a pris les tours comme boucs émissaires.



Refrain
 
Tous les MP3 de Ménélik
Tous les vidéos de Ménélik
Chargement de la playlist...