Écoutes : 29329
Lyrics
on le voit, l'échiquier du monde est complexe

Chaque jour est un combat dans c'contexte

Le constat c'est l'adaptation à chaque cas de figure

Comme l'eau, l'infiltration dans chaque fissure

Pour former un torrent, qui arrache la moisissure

Et soulignez la supercherie et pas mal d'investitures

On appelle ça une verbale insurrection

La stratégie d'un pion





Shurik'n

J'reste basique, feuille blanche et stylo bille

Silencieux et subversif

Cherche pas l'éternel dans tout ce qui scintille

Je suis qu'un loustic, comme tous, chantant les siens

Un de plus du banc de pierre

A l'abri de verre

Qui traque les pères dès 5 du mat

Rien à battre comme d'hab, ni flingue ni batte

Fidèle aux pactes, le doigt toujours dans l'opaque

Sans briguer le fauteuil du Monarque

Y' a pas de lauriers ni de place dans les musées

Pour ceux dont je narre les hauts faits d'armes

Coureurs de fond en guerre contre le sablier

C'est peut être que de l'encre et du papier

Je suis peut être en train de m'égosiller en vain

Mais l'effort n'l'ai jamais

Ça j'l'ai vérifié donc je récidive même ligne même directive

L'amour des miens en bouclier et ma musique tatouée sur les tripes

C'est le prix de mon privilège

A chaque flèche mon fardeau s'allège

Et pour que l'orage s'apaise faut que libère cette rage qui me ronge

Rugueux à souhait je maintiens mon art belliqueux

Fonction première dire les choses quitte à déplaire

Tant que j'ai l'aval de mes pairs

Moi j'suis qu'un rescapé, un ex prisonnier du camp des oubliés

J'peux pas jeter ça aux oubliettes, mon reflet ne me le pardonnerait jamais

Rime et sens son déployés, prêt à guerroyer,

Regarde le paquetage tu verras rien briller par contre le sabre y est





Refrain

Shurik'n

J'aurais pu mettre plus de string que de sens dans mes écrits

Mais l'coeur commande à la main, à chaque heure mon âme l'écrit

Loin d'ce brouillard, mon regard s'étend jusqu'à l'infini

Scrutant le quotidien je vis donc je vois donc je dis





Akhenaton

Le rêve est interdit, les perspectives merdiques

Nos plantes grandissent dans cette terre où mentir est permis

Ce sont nos instants d'vie, des actions instinctives

Drôle de dialogue laissant une part énorme à l'invective

Je n'vis que pour les miens, et qu'pour leur protection

J'dénude mon coeur, marque suprême, de ma profonde affection

La stratégie d'un pion, la tragédie d'un lion

Qui s'couche dans l'buisson épineux, cerné par les fusils, blessé au

Flanc j'chante ma musique, grand songeur abusif

Ouais c'est pour ceux qu'ont pas eu d'chance, et turbinent à l'usine

Peu jouent la série A, c'est vrai quoi ? Qu'est ce qu'il y a

Entendez ça et percevez le comme un prélude à la guérilla

Pour tous ceux qui survivent, les mères muslim ou juives

Qui n'rêvent pas d'pouvoir

Mais uniquement de vivre libres

Pour les gens qui écrivent, étrillent ceux qui les privent

Les âmes nobles, qui bravent l'éternité, sur le glacis des livres

Tous ceux sans affection, les gens sans aversion

Qui gardent l'histoire si un furieux en déforme la version

Une stratégie limpide, non pas l'apologie du vide

J'parle de sincérité, dédié à ceux sur qui le mal incide



Refrain



Freeman

J'ai toujours marché, avec mon instinct, et pas l'baise main,

Pas grandi, dans l'commun, et surtout loin d'mon patelin

Mon Cassegrain, reste ma passion, gamin, ma raison, ma faim

La fin, j'la vois pas, disons, qu'c'est du free, style, on s'en bat les …..

Et puisque, pisseux, dans c'biz, on doit rendre des comptes, hein

Et tiens le mien, et celui d'mes frères, qui teint dans une main,

Dans c'job, j'fais pas d'manif, hé l'naïf, d'la merde chez nous

On connait l'tarif, et l'bonheur est rare donc très peu d'gens l'kiffent

Normal, on a jamais eu l'temps d'voir qu'l'amour c'est la vie

Car l'temps n'épargne pas c'qui s'fait sans lui

Alors j'ai avancé tel un pion, pour braver l'temps, graver l'temps

D'mon son, d'mon clan, avec mes tripes, sans stratégie, entend

Plus basic, que moi, tu meurs, tous mes aires sentent la sueur,

La frénésie, y a qu'ça qui m'pousse, Rhô, j'suis fait pour les défis

Comme la plupart des miens, on doit faire toujours un peu plus

Ceux qu'en peuvent plus, ont dû, sûrement, trouver d'autres astuces

J'en veux à personne, dans c'bas monde, chacun doit trouver son chemin

Sa direction, j'écris pour ceux qui respectent, cette position

A partir d'là, j'fais ma vie, après à toi d'faire la transition

D'la stratégie d'un pion, qui lâchera pas ses feuilles



Refrain

 
Tous les MP3 de IAM
Tous les vidéos de IAM
Grands rêves, grandes boîtes (Beat: Akhenaton) (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Monnaie de singe (Vidéo: Didier D. Daarwin & Akhenaton)
Chargement de la playlist...